Lady Diana : cette folle rumeur qui courait à son sujet après sa mort

Lady Diana est décédée dans un terrible accident de voiture à Paris le 31 juillet 1997. Après sa mort, de nombreuses rumeurs ont vu le jour. L’une d’entre elles assurait que la princesse des cœurs était enceinte au moment de son décès…

  • Diana Princesse de Galles

Lady Diana restera pour toujours dans le cœur des Anglais. La princesse de Galles, qui aurait fêté ses 60 ans jeudi 1er juillet 2021, aura d’ailleurs le droit à un bel hommage à cette occasion dans les jardins de Kensington Palace. Une statue à son effigie sera dévoilée et ses fils, William et Harry prononceront tous les deux un discours. Seul le prince Charles sera absent : son ex-mari redoute en effet de se confronter à des souvenirs douloureux. “Ces moments sont susceptibles de rouvrir de vieilles blessures, et ça fait ressurgir de vieux souvenirs pour lui : heureux, tristes ou regrettables. Depuis la mort de Diana, il a le sentiment qu’il est mieux de garder ses souvenirs pour lui et de laisser ses fils s’occuper de tout”, a confié une source proche de la Couronne au Times jeudi 27 juin 2021.

Le prince Charles et la princesse des cœurs étaient divorcés depuis un an lorsque cette dernière a perdu la vie à la suite un terrible accident de voiture sous le pont de l’Alma, à Paris, le 31 juin 1997. Lady Di venait à l’époque de commencer une belle histoire avec son nouvel amant, le milliardaire égyptien Dodi Al-Fayed.

Lady Diana était-elle enceinte ?

Au moment de leur mort à tous les deux, de folles rumeurs sont apparues : certains affirmaient en effet que Diana était enceinte. Des années après les faits, le médecin légiste Richard Shepherd, qui a pratiqué l’autopsie de la princesse, est sorti du silence : “D’un point de vue médical, il n’y avait aucune preuve médicale que la princesse Diana attendait un enfant”, avait-il assuré dans le Daily Mail en 2018, avant de lancer une phrase plus ambiguë : “Certaines femmes disent qu’elles se savent enceintes au moment de la conception. En faisait-elle partie ?” La professeure Angela Gallop, autrice de l’ouvrage Une légiste recherche la vérité, sorti en 2019, a eu accès aux analyses sanguines de la mère de William et Harry, ce qui lui a permis faire stopper les rumeurs une bonne fois pour toutes : il n’y avait pas d’hormones de grossesse (hCG) dans son sang.

Source: Lire L’Article Complet