Lady Diana : les plus beaux hommages de William et Harry

Lady Diana a perdu la vie dans un accident de voiture, à Paris, il y a vingt-trois ans. Le prince William n’avait que 15 ans, son frère Harry, n’en avait pas 13.

Vingt-trois ans après sa mort tragique dans un accident de voiture, le 31 août 1997, Lady Diana tient toujours une place prépondérante dans la mémoire des Britanniques et dans le cœur de ses enfants, les princes William et Harry.

Mettre des mots sur sa peine “n’est pas une faiblesse”

Ce manque affectif, les petits-fils d’Elizabeth II le ressentent au quotidien, et n’hésitent plus à mettre des mots sur leurs sentiments et leurs souvenirs. Face aux caméras de la BBC, le prince Harry faisait part, en juillet 2016, de son regret de ne pas avoir évoqué la mort de sa mère plus tôt : «Il est normal de souffrir, mais du moment que vous en parlez cela n’est pas une faiblesse. Ce qui est faible, c’est de ne pas reconnaître qu’on a un problème, et ne rien faire, donc, pour le résoudre», confiait-il.

Depuis, les princes William et Harry ont rendu de multiples hommages publics à la princesse décédée. Le 1er juillet, le duc de Sussex déclarait lors du Diana Award Charity, une récompense remise à une personne engagée : «Je sais que ma mère a été une source d’inspiration pour beaucoup d’entre vous, et je peux vous assurer qu’elle aurait combattu avec vous. Elle a toujours défendu les personnes qui en avaient besoin.» Les deux princes inaugureront par ailleurs une statue commémorant l’œuvre de Lady Diana le 1er juillet 2021, à l’occasion du 60e anniversaire de sa naissance, dans le Sunken Garden de Kensington Palace.

Les 10 plus beaux hommages des princes Harry et William à Lady Diana

«Tout ce que je veux faire, c’est rendre ma mère incroyablement fière. (…) Je sais qu’il y a beaucoup de ma mère en moi. Je fais beaucoup de choses qu’elle aurait probablement faites», confiait le prince Harry dans les colonnes du magazine People, au mois de mai 2016. (Highgrove, 18 juillet 1986.)

«Le temps guérit les blessures. Je sais ce que tu ressens. Ma mère me manque tous les jours, et cela fait vingt ans qu’elle est morte», a expliqué le prince William à un enfant autiste de 14 ans ayant perdu sa mère, lors d’une visite officielle dans un hospice au mois d’août 2016. (Auckland, 23 avril 1983.)

«Nous voulions reproduire exactement ce que notre mère aurait voulu. Nous voulions avoir ce grand concert, plein d’énergie, plein de plaisir et de bonheur. Ce sera le meilleur cadeau d’anniversaire qu’elle ait jamais eu», assurait le prince William dans une interview, à l’occasion d’un concert organisé en l’honneur de l’anniversaire de Lady Diana, en 2007. (Royaume-Uni, 13 avril 1993.)

«Vous savez, je regrette vraiment de ne pas en avoir parlé. Je n’en ai pas parlé pendant les 28 premières années de ma vie. Il est normal de souffrir, mais du moment que vous en parlez cela n’est pas une faiblesse. Ce qui est faible, c’est de ne pas reconnaître qu’on a un problème, et de ne rien faire pour le résoudre», avouait le prince Harry aux caméras de la BBC, lors d’un événement organisé par l’association Heads Together au mois de juillet 2016. (Majorque, 10 août 1987.)

*Cet article, initialement publié le 2 septembre 2016, a fait l’objet d’une mise à jour.

Source: Lire L’Article Complet