L'antisèche people – Elizabeth II : ce qui se passera le jour de sa mort

Quand la reine Elizabeth II, âgée de 94 ans, rendra son dernier souffle, l’Opération London Bridge sera déclenchée. Le décès de la souveraine représentera un mécanisme long et codifié.

Le temps semble n’avoir aucune prise sur la reine Elizabeth II. Possède-t-elle le secret de la longévité ? Se revigore-t-elle avec un élixir de santé ? Sa pleine forme, à l’âge de 94 ans, fascine. Son décès semble inconcevable. Mais les aléas de la vie ne trompent personne. Préparé à cette tragédie, Buckingham Palace a mis en place une procédure en cas de funérailles royales – comme nous l’apprend l’épisode 9 de la saison 4 de la série The Crown. Afin de déclencher le protocole militaire et civil de funérailles royales, des noms de code ont été élaborés. Chaque membre de la famille en possède un. Tous comportent le nom d’un pont. Un choix qui ne relève pas du hasard. Les funérailles symbolisent le passage d’un individu du monde des vivants vers celui des morts.

Quand la mort emporte un membre de la famille royale, il est immédiatement remplacé par un autre. Tout particulièrement s’il s’agit du souverain. Les funérailles s’accompagnent alors d’un transfert de titres et de fonctions. Le pont représente la transition entre les deux règnes. Pour la reine Elizabeth II, le pont de Londres a été désigné. Si Sa Majesté venait à rendre son dernier souffle, l’Opération London Bridge serait déclenchée. En plus de sa symbolique, ce nom de code permet la confidentialité et la sécurité. Le secrétaire particulier de la monarque devra informer le Premier ministre, via une ligne sécurisée, que “le pont de Londres s’est effondré”. Dans la foulée, les représentants de la reine dans les royaumes du Commonwealth, les gouverneurs-généraux et les ambassadeurs britanniques seront mis dans la confidence. Du côté de la presse, la Press Association (PA) devrait avoir l’exclusivité de l’information, avant de passer le mot à la BBC.

Son corps exposé

Celle qui règne sur la monarchie anglaise depuis 1953 ne sera pas enterrée immédiatement. L’Opération London Bridge, d’après les révélations d’Histoires royales, prévoit que le corps de la reine Elizabeth II soit envoyé à Buckingham et y reposera pendant quatre jours. Les jours suivants, il sera exposé dans un cercueil afin que le public puisse lui rendre hommage. Les funérailles auront lieu le neuvième jour dans l’abbaye de Westminster, qu’elle considère comme “l’église la plus importante pour l’Église d’Angleterre”. Son corps sera ensuite inhumé au château Windsor, le lieu qu’elle a choisi. Le cercueil passera les grilles, mais les caméras ne pourront immortaliser ce moment. Pour mettre fin à ces dix jours de cérémonie, le prince Charles, l’héritier du trône, déposera une poignée de terre sur le cercueil de sa mère. Le deuil national s’achèvera.

Article réalisé avec l’agence 6 Médias

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet