Le frère de Diana fait de nouvelles révélations choquantes sur leur mère

Toute sa vie, Lady Diana a entretenu des relations compliquées avec sa mère. Dans une interview accordée au Sunday Times, son frère Charles Spencer, a fait de nouvelles révélations glaçantes sur la personnalité de Frances Shand-Kydd.

Famille, je vous hais. Toute sa vie, Lady Diana a traîné derrière elle la peur de l’abandon. Un traumatisme qui s’est développé dans son enfance, lorsque sa mère a quitté son père pour vivre une histoire d’amour avec un autre homme. En 1969, Edward et Frances Spencer ont officiellement divorcé, un mois seulement avant qu’elle épouse Peter Shand-Kydd. Une période très compliquée pour la princesse des coeurs. “Notre père était une source d’amour calme et constante, mais notre mère n’était pas faite pour la maternité”, se souvient le frère de Lady Di, Charles Spencer, dans une interview accordée au Sunday Times. De nouvelles révélations glaçantes sur la personnalité de Frances Shand-Kydd. A l’époque du divorce de ses parents, la future épouse du prince Charles n’était encore qu’une enfant. “Pendant qu’elle faisait ses valises pour partir, elle a promis à Diana de revenir la voir, a raconté le comte. Diana l’attendait sur le pas de la porte. Mais elle n’est jamais revenue.”

Cette blessure infligée par sa mère lorsqu’elle n’avait que cinq ans n’a jamais quitté l’esprit de Lady Diana. “Pendant une certaine période, elle s’est sentie très seule et c’était dur pour elle, expliquait déjà son frère dans le documentaire Story of Diana. C’était très triste quand on y pense, mais elle n’a jamais guéri.” D’autant plus qu’après le départ de sa mère dans les bras d’un autre homme, Lady Di n’a pas pu compter sur le soutien de son père, plongé dans une longue dépression. “Elle a eu plusieurs nourrices mais aucun d’entre elles ne lui a donné ce dont elle avait vraiment besoin. Il lui a manqué cette source constante de soutien et d’amour”, abondait Sally Bedell Smith, la biographe royale. A l’époque encore petite fille, Lady Diana n’a pas compris ce qu’il s’était passé. “Personne ne lui a dit pourquoi sa mère était partie. Elle avait six ans, qu’est-ce qu’elle aurait bien pu comprendre ?”, se demandait la spécialiste.

Diana est morte sans s’être rabibochée avec sa mère

Si Frances Shand-Kydd a quitté le nid familial très tôt, elle n’a pas cessé de suivre la vie royale et médiatique de sa fille d’un oeil critique. Des années après l’avoir abandonnée, elle continuait de donner son avis tranché. Notamment lors de la révélation de la liaison de Lady Di avec Dodi Al-Fayed. “J’étais dans mon petit garde-manger sous l’escalier principal du palais de Kensington et j’entendais des sanglots dans la chambre de Diana”, racontait son ancien majordome dans le documentaire Princess Diana’s Wicked Stepmother. Au téléphone avec sa mère, elle avait essuyé plusieurs critiques. Selon lui, elle lui reprochait alors d’être “une traînée” qui “couche avec des hommes musulmans”. “Diana sanglotait en disant ‘Maman, ne me dis pas ces mots, ne m’appelle pas comme ça’. Elle l’a suppliée”, continuait-il. Une demande qui n’a jamais été satisfaite. C’est brouillée et détruite par sa mère que Lady Diana a perdu la vie dans un terrible accident de la route.

Source: Lire L’Article Complet