"Le monde a mal tourné" : le coup de gueule de Carla Bruni contre les "sans audace"

Dimanche 18 avril, l’épouse de Nicolas Sarkozy a publié sur Instagram deux photos accompagnées d’un texte adressé à Coluche et Pierre Desproges. Un coup de gueule qui dénonce une «bien-pensance» et une «censure» selon elle beaucoup trop présentes.

«Cher Michel, Cher Pierre, depuis que vous êtes partis, le monde a mal tourné». Sur Instagram, Carla Bruni annonce la couleur et rend hommage aux sketchs de Coluche (de son vrai nom Michel Colucci, NDLR) et Pierre Desproges, en légende de deux portraits des humoristes, publiés dimanche 18 avril. La musicienne pousse un coup de gueule et exprime sa colère envers cette société dans laquelle «petit à petit et sans prévenir, la bien-pensance et la censure ont pris le pourvoir».

https://instagram.com/p/CNw_AGarfgQ

À travers ce texte, Carla Bruni vise notamment ces personnes «sans culture, sans expérience et sans audace qui essayent de nous imposer leurs idées étriquées». Elle ajoute que ces gens «prétendent décider ce que l’on peut ou ce que l’on ne peut pas dire, ils exigent de contrôler ce qu’il serait juste de penser ou pas». Plus loin, l’épouse de Nicolas Sarkozy dénonce les représailles que risquent ceux qui oseraient parler trop fort : «Si par malheur on ne pense pas comme eux et si on ose le dire, ils se ruent sur nous de toute leur petite énergie dictatoriale pour essayer de nous faire taire». Selon elle, «l’humour disparaît sous leurs discours moralistes, la liberté est agonisante, la création exsangue et la démocratie en grand danger.»

Carla Bruni et son fils Aurélien reprennent “Stand by Me” en duo

Des médias “terrorisés”

L’ancienne première dame ne mâche pas ses mots et accuse notamment la justice de ne pas réagir face à ces «soi-disant justiciers qui se permettent de poser leurs verdicts et leurs condamnations en dehors de toute loi et de toute présomption d’innocence», pointant une «une bande d’anonymes incompétents» qui désignes sans doute, sans l’évoquer clairement, les usagers des réseaux sociaux. Avant de s’en prendre aux médias qui «se couchent lamentablement et se taisent, terrorisés par le préjudice que leur réaction pourrait infliger à leur petite image». À la fin de son texte, Carla Bruni rend donc hommage à Coluche et Pierre Desproges : «Alors j’écoute vos sketchs, je regarde vos spectacles et ainsi je me réjouis d’avoir connu cette autre époque, grâce à des artistes tels que vous. Et dans vos mots et dans vos blagues, je retrouve le parfum béni de la liberté, la vraie. Celle qui nous autorisait, qui que l’on soit, d’où que l’on vienne et sans limite aucune, à rire de tout, absolument de tout».

Ce message a fait une quasi unanimité auprès des abonnés de l’ancienne mannequin, qui a reçu de nombreux commentaires positifs. Parmi lesquels ceux de Sylvie Vartan, Michel Denisot, Henela Noguerra, Dominique Issermann,= ou encore Emmanuelle Seigner.

Source: Lire L’Article Complet