Le prince Charles : cet étonnant surnom qui lui a été donné

Dans sa jeunesse, le prince Charles a fait son service militaire au sein de la Marine Royale. Toujours très courageux et volontaire, le futur roi d’Angleterre a très vite été renommé par la presse Britannique comme l’a révélé le documentaire Famille royale : les derniers secrets de la couronne britannique, diffusé ce jeudi 18 août sur C8.

Un adepte des sensations fortes. Comme le veut la tradition royale, le prince Charle a accompli son devoir militaire comme officier de marine de 1971 à 1976. Toujours prêt à relever de nouveaux défis, le fils aîné de la reine Elizabeth II s’est très vite vu attribuer un étonnant surnom par les tabloïds. « La presse britannique a essayé de faire du prince Charles une espèce de James Bond. On l’appelait Action Man« , a dévoilé un journaliste dans le documentaire Famille royale : les derniers secrets de la couronne britannique, diffusé ce jeudi 18 août sur C8. Montrant un courage et une témérité à toute épreuve, le père des princes William et Harry a bien souvent été suivi par des hordes de cameramen pour immortaliser ses exploits. « C’est le secret du succès du prince. Il pilote, il tire, il joue au polo. Et tout cela, le prince le fait plutôt bien », comme l’a révélé une image d’archive.

Devant les journalistes, le prince Charles n’a pas hésité à faire une « belle démonstration avec un canon de 20 mm Oerlikon. » Et bien qu’il soit prince, l’époux de Camilla Parker Bowles n’a eu aucun traitement de faveur pendant son service militaire. « Il a fait tout ce que les autres recrues devaient faire. Et c’était assez dangereux », a expliqué Penny Junor, auteure de Charles : Victim or Villain. Avant de poursuivre : « Il ne voulait pas être dorloté. Il a toujours repoussé ses limites. » S’il n’a pas ménagé ses efforts pendant cette formation, le prince Charles l’a fait pour une raison bien particulière. « Parce qu’être célèbre pour n’avoir rien fait de très important est une chose très difficile à vivre pour lui ». En effet. Étant l’héritier du trône, Charles avait un réel besoin « de faire ses preuves » et « de faire quelque chose de réel ». « Si plus tard je dois être associé aux trois services, c’est bien de suivre une formation pour chacun. Je pense que ça prodigue des leçons assez utiles de responsabilité et de discipline« , a-t-il confié à des journalistes. Le jour venu, le prince Charles aura toutes les clés en main pour succéder à sa mère.

PHOTOS – Le prince Charles : de son enfance à la naissance de son petit-fils Louis, revivez les grands moments de sa vie

Prince Charles : son père le Prince Philip, son exemple

Son père, son héros. S’il a fait sa formation militaire au sein de la marine, ceci n’est pas le fruit du hasard, comme le révèle le documentaire. « Charles a grandi en cherchant constamment à obtenir l’approbation de son père. Mais il n’a jamais vraiment réussi. Il s’est engagé dans la Marine comme son père l’avait fait », relate l’écrivaine Penny Junor. Et d’ajouter : « Et j’imagine qu’il l’avait fait pour lui faire plaisir ».

En effet. Le prince Charles a toujours voulu marcher dans les pas de son défunt père. Et ceci dès son plus jeune âge, comme l’a dévoilé Sarah Gristwood, auteure de Game of Queens. « Le prince Charles a été envoyé assez jeune en pension et dans un pensionnat en particulier, à Gordonstoun, que son père avait fréquenté. » En voulant suivre le même parcours que son père, le prince Charles souhaitait s’attirer les faveurs de ce dernier. Et pour cause. Les relations étaient tendues entre les deux hommes. « Philipp était vraiment perplexe face à son fils qui était extrêmement sensible. », a confié Penny Junor. Malgré cette relation conflictuelle, le prince Charles chérit le souvenir de son père, « une personne très particulière ».

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de


  1. Charles d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet