Le saviez-vous ? Gwendoline Hamon a vécu un drame alors qu’elle attendait son 2e enfant

À l’occasion de l’anniversaire de Gwendoline Hamon, célébré ce vendredi 27 août, découvrez quel drame l’actrice a dû affronter il y a plusieurs années, après la naissance de son fils Gabriel.

Ce vendredi 27 août, Gwendoline Hamon célèbre ses 51 ans. Pour l’occasion, Gala vous propose d’en savoir plus sur l’actrice et notamment sur l’un des drames de sa vie. Mariée à Frédéric Diefenthal en 2004, elle a eu un fils prénommé Gabriel, âgé de 16 ans. Le couple s’est séparé en 2013, mais un an plus tard, elle a fait des confidences à Marie Claire. Auprès de nos confrères, elle avait expliqué qu’elle aurait aimé avoir « une grande famille ». Un rêve qu’elle n’aura malheureusement pas pu exaucer puisqu’après avoir eu son petit garçon, elle a « fait une fausse couche ».

Au final, Gwendoline Hamon a su rebondir en se concentrant sur Gabriel. En mai 2021, la comédienne se livrait dans les colonnes de Voici en faisant part de son admiration sans faille pour la prunelle de ses yeux : « C’est le plus drôle, le plus intelligent, le plus beau, le plus ‘tout’. On a une relation très forte. » Comme tous les jeunes de son âge, l’adolescent évolue et grandit. De quoi beaucoup toucher sa mère. « En ce moment, je suis très émue par ce qu’il devient. Il mute, comme les variants… Sa voix, son corps, sa pilosité, c’est un mec ! », a-t-elle lancé, avec tendresse.

Un deuil douloureux

Au cours de son existence, Gwendoline Hamon a également dû gérer un autre moment douloureux, à savoir la mort de sa maman. Celle-ci est décédée à l’âge de seulement 58 ans, en 2009. C’est un cancer de l’utérus qui l’a emportée. De quoi inspirer un livre à l’actrice, publié en 2014 et intitulé Les dieux sont vaches. Elle a également tenu à utiliser sa notoriété pour la bonne cause en devenant la marraine de l’association Imagyn (Initiative des Malades Atteintes de cancers Gynécologiques). « J’ai un peu un côté assistante sociale, comme ma mère. J’ai développé un truc pour que les gens s’entendent, je sur-communique. Les adultes se sont tellement disputés dans ma famille, cela doit venir de là », avait-elle affirmé, révélant ainsi son besoin naturel d’aider son prochain.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet