Le saviez-vous : Patrick Juvet a eu une histoire avec Melanie Griffith

Le chanteur Patrick Juvet est décédé à l’âge de 70 ans, selon les inforamtions de son agent dévoilées ce 1er avril. Le chanteur avait eu une relation avec l’actrice américaine Mélanie Griffith.

A propos de


  1. Patrick Juvet


  2. Melanie Griffith

La triste nouvelle a été annoncée par son agent. Patrick Juvet est mort à l’âge de 70 ans. Une information confirmée par son ami Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française. “Notre ami Patrick Juvet vient de nous quitter… beaucoup de tristesse” a-t-il fait savoir sur Twitter. Dans un long entretien pour Gala en 2020, le célèbre interprète du titre Où sont les femmes ? avait fait de rares confidences. Au sujet de sa vie privée, il avait notamment confié être bisexuel. “On me traitait de ‘tapette’, je le vivais très mal, mais au lieu de rentrer dans le rang, j’en rajoutais. J’avais besoin de montrer que j’existais” avait-il déclaré à Gala.

Dans les années 70, le roi du disco tombe sous le charme de l’attachée de presse Florence Aboulker. “Au début, elle ne m’attirait pas, mais elle avait une telle élégance, un tel charme, une telle intelligence…” se souvient-il. Il s’éprend ensuite de Jean-Michel Jarre en 1975, mais cet amour est à sens unique. Il a, par contre, fait chavirer le coeur de l’actrice américaine Mélanie Griffith. Follement éprise de lui, elle aurait tenté de se jeter sous une voiture parce qu’il avait refusé ses avances rapporte Le Journal des femmes.Sa mère Tippi Hedren qui avait fait Les Oiseaux de Hitchcock m’a appelé et m’a dit: ‘Ma fille, t’as pas voulu sortir avec elle, elle s’est jetée sous une voiture.’ Et là j’ai dit: ‘Non, je ne marierai pas” avait dévoilé Patrick Juvet dans l’émission Les terriens du dimanche.

“Aux yeux de tous, j’étais foutu”

A la fin des années 80, Patrick Juvet avait vu sa carrière ralentir. Le chanteur avait sombré dans une terrible dépression, tentant de noyer son mal-être dans l’alcool. Une dépendance qu’il tentera par la suite de combattre durant de longues années.”Quand on commence à trembler dès le réveil, à avoir besoin d’une bière ou n’importe quelle boisson alcoolisée pour que ça passe, on a le choix entre continuer et sombrer ou se soigner et vivre avait-il confié avec franchise.

Puis de souligner, celui qui avait eu recours à la chirurgie esthétique : “J’avais trente-deux ans et je n’avais pas de désir suicidaire. Il y a eu un long parcours à faire, avec forcément des rechutes plus violentes les unes que les autres. (…) Aux yeux de tous j’étais foutu. Cela m’a pris dix ans pour m’en sortir. Et dix ans pour me stabiliser“. Ce 1er avril, Patrick Juvet s’en est allé.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet