Léa Seydoux moquée à l'école : découvrez le surnom que ses camarades lui avaient attribué

Léa Seydoux n’a pas vécu une enfance des plus normales. Comme elle l’a expliqué au cours d’un portrait consacré à sa personne dans les colonnes de ELLE en kiosque le vendredi 20 août 2021, elle a confié qu’elle avait même hérité d’un surnom à l’école.

  • Léa Seydoux

Elle est l’une des plus grandes stars du cinéma français. Mais comme pour nombreux de ses pairs, Léa Seydoux ne garde pas que des souvenirs heureux de sa scolarisation. À l’instar de Jean Dujardin, qui avait été pris pour cible par une de ses institutrices, la star de La vie d’Adèle a été quelque peu mise de côté par ses camarades à l’école. Ainsi, à l’occasion d’un long portrait publié dans les colonnes de ELLE, en kiosque le vendredi 29 août 2021, on apprend qu’après la séparation de ses parents, survenue alors qu’elle n’avait que trois ans, “ils la laissent grandir en herbe folle dans un hôtel particulier”. De quoi l’éloigner des autres enfants de son âge : “Petite, elle se sent transparente”. À tel point qu’à l’école, un surnom lui est tout trouvé : “Léa 2 de tension”. Le baccalauréat, qui ne l’intéresse pas, elle le rate. Ce qui la passionne, c’est Michael Jackson et la danse, plus particulièrement. Mais comme le soulignent nos confrères, “c’est finalement le cinéma qui l’embarque”.

Lea Seydoux autiste ? Ses propos sur ses efforts pour socialiser

“J’aurais pu vivre totalement extraite du monde, et je pense qu’on a quand même besoin des autres, en tout cas, moi j’en ai besoin, et le cinéma, c’est une façon de me connecter à la vie, aux gens”, a-t-elle ainsi confié lors de cette rencontre accordée à ELLE. Et de conclure : “J’ai toujours dit que le cinéma m’avait sauvée”. Ce n’est pas la première fois que la jeune femme de 36 ans parle de ses difficultés. Le jeudi 8 juillet, dans une interview accordée à Madame Figaro, elle avait déclaré : Je pense que j’ai une forme d’autisme. Et de poursuivre : “Légère, mais… parler me demande un effort, ce n’est pas naturel. Je n’aime pas raconter ma journée. Le rapport pragmatique aux choses m’ennuie”. Avant de réagir aux nombreuses attaques qu’elle a reçues tout au long de sa carrière : “Je n’ai pas du tout été défendue. Il y avait même énormément de gens qui me critiquaient. Alors que je décrivais des conditions de harcèlement moral… très graves”.

Source: Lire L’Article Complet