“Les choses ont un peu changé” : ce regret de François Cluzet concernant Isabelle Adjani

Dans les colonnes de Ciné Télé Revue, paru le 27 octobre dernier, François Cluzet s’est livré au sujet d’Isabelle Adjani, qui est tout comme lui à l’affiche du film Mascarade, en salles depuis ce mardi 1er novembre et avec laquelle il n’a malheureusement pas eu l’occasion de tourner des scènes communes.

Interviewé le 27 octobre dernier dans les colonnes du magazine Ciné Télé Revue, à l’occasion de son rôle dans le film Mascarade de Nicolas Bedos, en salles dès ce mardi 1er novembre, François Cluzet a fait des confidences sur sa consœur, Isabelle Adjani. Les deux comédiens étaient tous deux au casting, dans les années 1980, du film L’Été meurtrier, réalisé par Jean Becker. La star de ce long-métrage avait alors obtenu un César pour s’être mise dans la peau du personnage Éliane Wieck.

Quarante ans plus tard, Isabelle Adjani est à l’affiche du même film que François Cluzet, mais ils n’ont pas vraiment tourné de scènes ensemble. Ce dernier a alors expliqué que cela est frustrant, d’autant plus qu’il « aime beaucoup l’actrice, mais aussi la femme, qu’[il a] rencontrée quand [il] avai[t] 30 ans, et qui était non seulement une icône, mais peut-être la plus grande star du cinéma français de l’époque ». Il a également ajouté : « Et qu’aujourd’hui, les choses ont un peu changé. » En pleine promotion, le comédien de 67 ans a également accepté de participer à l’émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie, diffusée sur Europe 1 samedi 29 octobre. Au micro de nos confrères, la figure emblématique d’Intouchables révélait avoir une « mauvaise réputation » au début de sa carrière dans le septième art.

>> PHOTOS – François Cluzet : qui est sa femme Narjiss ?

Guillaume Canet, le réalisateur qui a cru en lui quand le cinéma lui tournait le dos

« J’avais décidé de récupérer une jeunesse que je n’avais pas eue », avait expliqué François Cluzet, en soulignant qu’entre ses 20 et 30 ans, il « sortait tous les soirs, buvait trop, [et] essayait tout » pour se sentir vivant. Ayant le « sens de la provocation », l’acteur déclenchait même des bagarres, même s’il ne savait pas se battre. « Par contre, j’ai pris quelques coups dans la gueule », racontait-il à l’animatrice radio Isabelle Morizet. À cette période de son existence, l’époux de Narjiss Slaoui-Falcoz a pu compter sur le soutien de Guillaume Canet, qui lui a fait confiance en le faisant tourner dans Ne le dis à personne, en 2006, mais aussi dans Les Petits Mouchoirs, quatre ans plus tard.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • François Cluzet

  • Isabelle Adjani

Autour de

Source: Lire L’Article Complet