Les impubliables : passe à la caisse !

Incroyable mais vrai : ce grand chanteur est comme nous, lui qui va même au supermarché. Mais contrairement à la plèbe, il se sert sans payer…

Nous sommes à l’automne 2021, un mardi hivernal et pluvieux. Il est aux alentours de 19 h 30 et, dans les rayons du Monoprix de Pigalle, les Parisiens se pressent pour s’acheter à dîner. L’une opte pour du minestrone, l’autre se rue sur des gnocchis tandis qu’un troisième déclare ouverte la saison des raclettes…

Attendre pour régler ? Ça lui coûterait !

Bref, ça piétine dans les allées comme devant les caisses, où l’on attend tous patiemment son tour. Tous, sauf un certain client, qui ne compte pas raquer pour la bouteille de vin qu’il a à la main. Il lui sera pourtant difficile de partir discrétos : c’est un chanteur très connu en France ! Une vraie star qui, avec ses revenus, pourrait s’offrir sans ciller des litres de Petrus ou de Romanée Conti… Mais ce soir-là, il n’a visiblement pas envie de payer son petit Merlot. “Je faisais la queue à la caisse automatique et je me suis fait bousculer par un mec qui se dirigeait vers la porte, une bouteille à la main, nous raconte un témoin.

En levant la tête, j’ai halluciné ! Je l’ai tout de suite reconnu.” Les autres clients l’identifient immédiatement aussi, et les chuchotements commencent à bruisser sur son passage, alors que certains portables se braquent sur lui pour le photographier en loucedé. Mais pas de quoi le pousser à jouer les honnêtes chalands ! Attendre pour la caisse, ce n’est apparemment pas son style… “Il est passé devant tout le monde sans cacher sa bouteille, et il est sorti, comme si de rien n’était, d’un air un peu furieux.”

Et les vigiles, alors ? “Celui qui était à la porte l’a vu. Mais il a paru si surpris de la scène qu’il n’a pas réagi ! Je pense que personne n’imaginerait qu’une telle star puisse s’amuser à voler une piquette ! D’ailleurs, une fois dehors, il a continué à marcher très tranquillement, sans hâter le pas.” Un choix payant, faute d’être payé, puisque personne n’aurait l’idée de l’arrêter… Désormais, les caves parisiennes sont donc prévenues : gare à vos crus ! Sortir sa CB saoule visiblement notre chan-teur-taxeur… Pour lui, c’est en effet plus beau volé, le beaujolais. Et quitte à pousser le bouchon, il aime tirer son pinard peinard !

Maëlle Brun

Source: Lire L’Article Complet