Lewis Hamilton perd son titre, Max Verstappen nouveau champion du monde de F1 : polémique à Abu Dhabi

Le pilote Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Abu Dhabi ce dimanche 12 décembre, s’emparant pour la première fois du titre de champion du monde détenu jusque-là par Lewis Hamilton. Mais l’écurie Mercedes d’Hamilton conteste officiellement le résultat de la course. Retour sur la polémique.

Ce dimanche 12 décembre a chamboulé le monde de la Formule 1. Le pilote néerlandais Max Verstappen s’est imposé lors du Grand Prix d’Abu Dhabi en dépassant son concurrent le Britannique Lewis Hamilton dans le dernier tour, lui arrachant de justesse le titre de champion du monde. Mais le résultat de la course pourrait changer. Une heure seulement après l’arrivée, l’écurie Mercedes, celle de Lewis Hamilton, a porté deux réclamations mettant officiellement en cause la victoire de Max Verstappen.

Après un accident du coureur canadien Nicholas Latifi en quasi fin de parcours, la direction de la course a arrêté l’épreuve en faisant intervenir la voiture de sécurité. Pendant ce temps-là, Verstappen a fait changer ses pneus alors qu’Hamilton est resté en piste avec des pneus usés. Avant la relance, à la fin du 57e tour, le Néerlandais s’est porté à la hauteur du Britannique et aurait effectué un dépassement, toujours sous régime de voiture de sécurité. Selon l’article 48.8 du règlement sportif de la F1, invoqué par Mercedes dans sa première réclamation, cela est interdit.

Pour ce qui est de la seconde réclamation, elle concerne une décision du directeur de course Michael Masi. Au moment de reprendre la course après l’accident de Latifi, l’officiel n’a d’abord pas autorisé les pilotes retardataires (dont le coureur néerlandais qui avait fait changer ses pneus) à reprendre leurs positions d’origine. Ce cas de figure aurait laissé cinq voitures entre Verstappen et Hamilton. Mais Michael Masi est finalement revenu sur sa décision et les a autorisés à dépasser, replaçant Verstappen derrière Hamilton et lui offrant la possibilité de le doubler quand la course a repris.

Mercedes pointe du doigt, en invoquant cette fois l’article 48.12 du règlement, le fait que toutes les voitures avec un tour de retard auraient dû revenir dans le tour des leaders, et pas seulement les retardataires placés entre Hamilton et Verstappen.

C’est ainsi que le pilote néerlandais a pu saisir sa chance de doubler Lewis Hamilton, chercher la victoire et remporter son premier titre de champion du monde. Une victoire qui pourrait être de courte durée alors que les dirigeants de Mercedes ont été reçus par les commissaires ce dimanche et annonceront prochainement l’ouverture d’une enquête ou non.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Dppi / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet