L’interview de Chantal Ladesou par Nikos Aliagas : « Mon mari, c’est mon héros ! »

C’est une belle femme qui ne joue pas à la belle. Son humour est son armure, mais dans l’objectif, je sens autant ses silences que son caractère joyeux. Il y a toujours une part plus réservée chez ceux qui font rire. La photo a été prise dans un hôtel de la place des Vosges à Paris : trois clics, un café et beaucoup de rigolade. – Par Nikos Aliagas

Presque soixante ans de carrière et toujours le même regard pétillant et malicieux. Chantal Ladesou traverse les modes en équilibriste. Tout en enquêtant sur Mask Singer (TF1), la comédienne remonte sur les planches avec une pièce, intitulée 1983, aussi drôle qu’édifiante sur les travers de notre époque. Elle incarne Michèle Davidson, égérie de la mode dans les années 80, qui décide de se couper totalement du monde pendant quelques mois pour retrouver l’inspiration. Sauf qu’on est en 2022 et qu’elle est toujours enfermée… Rendez-vous au théâtre de la Porte-Saint-Martin pour une rencontre au sommet de l’humour.

LE PREMIER GESTE AVANT DE SORTIR ? Je bois un café directement sinon je suis morte (rires). Ensuite, j’enchaîne avec une douche chaude et froide : mon rituel beauté ! Puis je prends mon texte et je vais au théâtre pour les répétitions.

LE PREMIER SMS ENVOYÉ CE MATIN ? A vous ! (rires)

L’ENDROIT OÙ VOUS RÊVEZ D’ALLER, DE VIVRE ? Le Sud car je suis une fille du Nord ! J’ai grandi sous le ciel gris que j’aime aussi mais le Sud et son azur, sa chaleur, ses parfums, c’est quelque chose de magique et qui me régénère.

VOS HÉROS DANS LA VIE RÉELLE ? Mon mari, c’est mon héros car il vit avec moi (rires) !

VOS HÉROS DE FICTION ? Ivanhoé (personnage romanesque de Walter Scott, ndlr) qui me rappelle mon mari pour sa droiture : un noble chevalier qui reste dans les clous, un homme juste.

LE MOT QUI VOUS EST DEVENU INDISPENSABLE ? La gaîté, la bonne humeur, le sourire.

LE MOT QUE VOUS NE SUPPORTEZ PLUS D’ENTENDRE ? Je ne comprends pas ceux qui disent « ce n’est pas possible », car en réalité, tout est possible si on le veut vraiment.

UNE IMAGE QUE VOUS AVEZ GARDÉE DU CONFINEMENT ? Celle de la nature qui a repris ses droits dans les villes, le chant des oiseaux… Les canards, les renards qui se baladaient sur les trottoirs.

CE QUE VOUS AVEZ DÉCOUVERT DE VOUS ? Que j’avais la capacité de rendre les gens heureux, de les faire rire. Ça me rend heureuse aussi, c’est un cercle vertueux.

LES FAUTES QUI VOUS INSPIRENT LE PLUS D’INDULGENCE ? Le manque de confiance en soi. Je suis toujours émue par les gens qui restent un peu en retrait. Celui qui se trompe parce qu’il n’est pas sûr de lui, il faut l’aider.

LE DON DE LA NATURE QUE VOUS AIMERIEZ AVOIR ? La beauté (rires) ! Mais je l’ai déjà, que demande le peuple ? (rires). Quand j’étais gamine je voulais voler ou être une petite souris et regarder chez les gens. Quand je rentre du théâtre, j’adore scruter les lumières des appartements et imaginer leur vie.

LE PETIT SECRET INAVOUABLE ? Je ne jette pas les magazines, je garde tout car je me dis que je les lirai plus tard mais je n’ai pas le temps et finalement j’empile. Je vais finir par avoir le syndrome de Diogène (rires).

VOTRE DEVISE ? « Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris » : c’est d’Oscar Wilde, je crois, c’est pas mal, non ?

LA PHRASE QUE VOUS N’AURIEZ JAMAIS IMAGINÉ DIRE UN JOUR ? « Ferme la porte et mets le verrou ! » Quand j’étais jeune, on laissait tout ouvert, on ne s’enfermait pas à double tour.

LA PHRASE QUE VOUS N’AURIEZ JAMAIS IMAGINÉ ENTENDRE ? « Tu n’as pas honte de prendre un bain ? » Avant, on ne pensait pas qu’on dépensait de l’eau mais aujourd’hui, c’est une denrée très précieuse, alors je prends juste des douches et je gaspille moins.

QUI VOYEZ-VOUS DANS LE MIROIR ? Une femme qui a fait ce qu’elle a voulu globalement, qui vit encore sa passion et c’est merveilleux !

DERRIÈRE LE MASQUE IL Y A ? Quelqu’un d’assez timide et réservé. Le théâtre m’a bien soignée mais au fond de moi, il reste encore un peu de timidité.

DANS VOTRE « PETIT MONDE » IL Y A … Des petits-enfants, la famille, ceux que j’aime.

LE MONDE D’APRÈS SERA… Magnifique si on s’y met tous !

Cet entretien est à retrouver dans Gala N°1530, disponible depuis jeudi 6 octobre.

Crédits photos : Giancarlo Gorassini/Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Chantal Ladesou

  • suivre plus de stars

Il vous reste 85% de l’article à découvrir

Autour de

Source: Lire L’Article Complet