Louis Bertignac “tombé à gauche”, mais “déçu de la politique”

À l’occasion de la publication de son autobiographie, le guitariste de Téléphone a accordé une interview au magazine Voici, vendredi 5 août. Lors de cet entretien, Louis Bertignac a affirmé être « tombé à gauche« , mais « déçu de la politique« .

En promotion pour la sortie de son autobiographie, Jolie petite histoire, aux éditions Le Cherche midi, Louis Bertignac s’est confié à nos confrères de Voici, vendredi 5 août. Le guitariste du groupe Téléphone et ami du couple Sarkozy est notamment revenu sur la politique française actuelle. L’artiste n’a pas mâché ses mots. Comparant la drogue aux « idées fachos« , il a estimé : « Tu y succombes quand tu es mal dans la vie et que tu n’as pas envie de réfléchir. »

Après avoir précisé qu’il n’avait « jamais connu la tentation des idées fachos« , Louis Bertignac a confié être « tombé à gauche« . En poursuivant : « Aujourd’hui, je suis déçu. Ok, c’est un métier difficile, la société est compliquée et ce n’est pas facile de satisfaire tout le monde, mais aucun ne propose un truc viable ! » L’ex-coach de The Voice a également estimé que « c’est populiste de tous les côtés. Une voie s’ouvre au centre, mais c’est bordélique« . Avant de déclarer sans détour : « Je suis content de payer beaucoup d’impôts, mais je pense que les très aisés devraient en payer plus encore. »

> PHOTOS – Louis Bertignac, François Cluzet… Les stars sans tabou sur leurs addictions

Louis Bertignac cash sur les questions d’argent

Louis Bertignac a toujours abordé sans tabou son rapport à l’argent. L’ex-acolyte de Jean-Louis Aubert, qui disait n’avoir « jamais eu à galérer pour le fric » grâce au succès du groupe Téléphone, affirmait en 2014 à Voici gagner suffisamment sa vie « pour payer les impôts de l’année d’avant et pour vivre« . Il évoquait également déjà sa vision de la politique, dont il était « gavé » et qui « ne l’intéressait pas du tout« .

Au cours de cette interview, le chanteur est aussi revenu sur son addiction à l’héroïne. « J’en prenais de manière homéopathique, quand les potes se faisaient une ligne de 10 centimètres, moi, c’était un centimètre… », a-t-il confié, en affirmant ensuite avoir « décroché assez facilement« .

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

A propos de


  1. Louis Bertignac

Autour de

Source: Lire L’Article Complet