« Macron va s’écrouler » : la stratégie d’Anne Hidalgo pour la présidentielle

Pas encore candidate officiellement, Anne Hidalgo et ses conseillers ont pourtant déjà leur stratégie pour 2022 en tête, qui se construit sur leurs convictions qu’Emmanuel Macron va perdre de l’influence/

Anne Hidalgo sait très bien où elle va. La maire de Paris entretient savamment un flou autour de ses ambitions réelles de candidature à l’élection présidentielle de 2022, or d’après des informations du Canard Enchaîné, paru ce mercredi 7 juillet, la trajectoire est déjà tracée pour les prochains mois. Un “poids lourd de l’Hôtel de Ville” relaie dans les colonnes de l’hebdomadaire satirique le discours tenu par des très proches d’Anne Hidalgo, son mari Jean-Marc Germain, et son premier adjoint, Emmanuel Grégoire. Pour eux, elle “sera candidate quels que soient les sondages, car l’objectif n’est pas cette présidentielle, ingagnable, mais celle de 2027.” Mais si l’élection est ingagnable, pourquoi se présenter ?

Car les proches de la maire de Paris en sont persuadés : Emmanuel Macron ne tiendra pas le choc, et Anne Hidalgo doit être présente pour en récolter les fruits de son échec. C’est le scénario que les stratèges parisiens ont en tout cas en tête : “Selon eux, c’est en février que l’élection se joue, et, comme Jospin en 2002, ils pensent que Macron va s’écrouler en février, tandis qu’Anne récupérera une partie des déçus. Elle devancera alors Jadot et sera ensuite dans la position idéale de principale opposante pendant cinq ans.” détaille la même source.

Pas figurer, mais gagner ?

Anne Hidalgo sera donc candidate, en 2022, et aussi en 2027. Pourtant, depuis les élections régionales, la dynamique à gauche, et au PS, dont elle est toujours membre, on ose caresser l’espoir de la victoire au printemps prochain. Selon Le Monde, en marge du pot de fin de session organisé par le patron des sénateurs PS, Patrick Kanner, lundi 5 juillet, Olivier Faure, patron du PS, avec qui la maire de Paris a eu des mots, a martelé sa conviction : “Depuis les régionales, un nouvel horizon s’est ouvert. L’idée de 2022, ce n’est pas de figurer, c’est de gagner !”.

Crédits photos : Pierrot Patrice/Avenir Pictures/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet