Mariage Kate et William : ce passage sur sa belle-sœur que le prince Harry a supprimé de son discours

Lors de la réception du mariage du prince William et de Kate Middleton, le prince Harry s’était lancé dans le traditionnel discours du témoin. Spirituel et amusant, le prince s’était néanmoins autocensuré, convaincu par sa petite amie de l’époque que l’une de ses plaisanteries était de trop mauvais goût…

Harry d’Angleterre

Kate Middleton

Avant, bien avant que les tensions et scissions ne commencent à fragiliser la famille royale britannique, les deux fils du prince Charles et de Lady Di affichaient une solide complicité. Au point qu’au moment d’épouser Kate Middleton, c’est vers son frère cadet que s’est naturellement tourné l’héritier au trône pour lui demander d’être son témoin. Une tâche dont ce dernier s’est acquitté avec d’autant plus de plaisir que la relation avec sa belle-sœur était extrêmement complice. Harry avait également cédé à son grand frère la bague héritée de leur mère, un saphir 18 carats rehaussé de 14 petits diamants, en vertu d’un pacte conclu avec son aîné et qu’il a tenu à honorer.

Chelsy Davy la petite amie d’Harry est intervenue dans l’écriture du discours

Kate Nicholl, biographe royale, rapporte ainsi que, lors de la réception du mariage, le jeune prince a fait un discours amusant et spirituel, se moquant à l’occasion de son grand-frère dont il a expliqué qu’il avait compris très tôt qu’il était amoureux de Kate. “William n’avait absolument aucune fibre romantique dans le corps avant de rencontrer Kate. Je savais donc que c’était grave quand William a soudainement commencé à roucouler au téléphone avec elle. » Harry a continué évoquant de tendres souvenirs qui ont fait pleurer sa belle-sœur et a ainsi réussi le parfait discours.

Mais les choses auraient pu plus mal tourner si sa chère et tendre de l’époque, la ravissante Chelsy Davy n’avait mis son grain de sel dans l’œuvre de Harry. Car ce dernier, dans son élan, avait ajouté un commentaire coquin sur les jambes “de folie” de Kate. La jeune femme, à qui Harry avait demandé une relecture de son texte, aurait convaincu son compagnon du mauvais goût de la remarque, à l’heure de célébrer une jeune mariée, future reine en devenir qui plus est, sauvant ainsi Kate si pudique d’un immense embarras. Merci qui ? Merci Chelsy !

Source: Lire L’Article Complet