Marion Maréchal : ce dîner où elle a atomisé Louis Aliot, l’ex de Marine Le Pen

Quelques jours après avoir rallié Reconquête !, Marion Maréchal a organisé un déplacement pour Éric Zemmour dans le Tarn-et-Garonne. D’après les propos recueillis par Jules Torres pour son livre Zemmour, dans le secret de sa campagne, disponible en librairie ce jeudi 2 juin, la nièce de Marine Le Pen a profité de l’évènement pour tacler l’ex de sa tante.

Marion Maréchal a créé la polémique le 6 mars dernier en annonçant officiellement son ralliement à Éric Zemmour, en dépit du parti de sa tante Marine Le Pen. Si le départ de sa nièce pour le mouvement de son rival a fortement peiné l’ancienne candidate du Rassemblement National, rompant ainsi toute relation entre les deux figures du clan Le Pen, la jeune femme de 32 ans ne s’était pas arrêtée là. Cinq jours après avoir rallié Reconquête ! la petite-fille de Jean-Marie Le Pen a organisé un déplacement pour le polémiste à Moissac, ville dirigée par Romain Lopez, ancien soutien RN, dans le Tarn-et-Garonne. C’est à cette occasion que la compagne de Vincenzo Sofo a atomisé l’ex de sa tante, Louis Aliot.

« La veille du déplacement, elle vient rencontrer les petites mains de Reconquête !, sans Éric Zemmour et Sarah Knafo, explique Jules Torres dans son livre. (…) Les anciens du RN sont nombreux. On se gausse volontiers de l’entourage de Marine Le Pen. (…) Que devient Louis Aliot, lui demande Romain Lopez ? « Il est maire de Perpignan et passeur de migrants et ukraino-algériens », cingle-t-elle alors que le vice-président du Rassemblement National est en route pour la frontière entre la Pologne et l’Ukraine, d’où ils comptent ramener une centaine de réfugiés. »

>> PHOTOS – Ces figures politiques trahies par des membres de leurs familles

Robert Ménard et Jean-Lin Lacapelle également taclés par Marion Maréchal

Dans son élan moqueur à l’encontre du RN, Marion Maréchal s’est également attaquée à un autre proche de Marine Le Pen : l’ancien conseiller régional d’Île-de-France et député européen Jean-Lin Lacapelle. « Mon grand-père la pelle Jean Lincapable », a-t-elle nargué. Le maire de Béziers Robert Ménard, qui a longtemps soutenu la représentante du RN, n’échappe pas non plus aux piques de la jeune femme. « Garen Shnorhokian, qui anime le dîner, demande alors des nouvelles de Robert Ménard, a relaté l’auteur. Ces dernières semaines, le maire de Béziers a multiplié les attaques contre Marine Le Pen et Éric Zemmour, et a fait un mea culpa ridicule sur les réfugiés syriens et irakiens. « Tu veux qu’on parle de Ménard ? On n’a même pas terminé l’entrée que tu veux déjà gâcher le dîner… «  » a-t-elle lancé.

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet