Meghan et Harry : qui est Brené Brown, cette femme qui aurait une (trop) grande influence sur leur vie

Le prince Harry semble avoir le besoin irrépressible de vider son sac depuis quelques mois. Selon Le Point, la psychologue Brené Brown ne serait pas étrangère à tout cela. Cette dernière serait d’ailleurs le “gourou” de Meghan Markle : c’est elle qui l’aurait aidée à sortir de la dépression dans laquelle l’avaient plongée ses quelques mois dans la famille royale.

Meghan Markle

Harry d’Angleterre

Depuis que le prince Harry et de son épouse Meghan Markle ont pris la décision de quitter l’Angleterre pour les États-Unis, rien ne va plus ! En janvier 2020, le fils cadet du prince Charles annonçait renoncer à ses obligations monarchiques et vouloir vivre et s’épanouir loin de la Couronne. Si cette décision avait quelque peu ébranlé les Windsor, la famille royale avait néanmoins pris bonne note de ce projet et pris les dispositions qui s’imposaient, comme retirer tous titres et patronages au jeune duc. Mais loin de s’arrêter là, les Sussex ont jeté un pavé dans la mare lors de leur interview auprès d’Oprah Winfrey en mars dernier. Lors de cette entretien, les parents d’Archie se sont complètement lâchés en portant des accusations incendiaires à l’encontre de la famille royale d’Angleterre.

Depuis, le prince Harry ne semble plus vouloir s’arrêter dans le déballage public de sa vie privée ! Dans le documentaire Apple TV The Me You Can’t See : A Path Forward, qu’il a co-produit avec Oprah Winfrey, le fils cadet de Charles et Diana a reconnu avoir eu recours à un psychologue pour vaincre sa dépression. Et le papa d’Archie de révéler le nom de celle qui lui a fait tant de bien : Brené Brown. Cette dernière est loin d’être une inconnue, puisqu’elle avait également aidé Meghan Markle à sortir de sa dépression et de ses pensées suicidaires post-Angleterre.

Une influence néfaste ?

Seulement voilà, beaucoup s’interrogent sur cette coach en développement personnel, qui serait même qualifiée de “gourou” comme le rapporte Le Point. Cette enseignante-chercheuse, qui encourage ses patients à “prendre en main leur récit”, aurait une influence considérable sur le prince Harry et Meghan Markle, enclins depuis, à exposer dans les médias leurs griefs contre la famille royale. Le crédo de Brené Brown est “le courage, avant le confort”. Ce message semble avoir particulièrement fait écho au duc de Sussex. Ce dernier ne tarit pas déloges sur la quinquagénaire :“J’aime le fait que vous citiez Brené Brown et Tristan Harris, car ce sont deux personnes que nous adorons, et que nous connaissons“, a-t-il révélé lors d’un événement virtuel où son interlocuteur citait la psychologue.

Brené Brown est donc désormais une habituée de la villa des Sussex à Montecito, en Californie. Un grand changement avec Buckingham Palace, où les psychologues ne sont pas vraiment les bienvenus, révèle Vanity Fair. “Longtemps, les Windsor ont refusé que Lady Diana suive une thérapie, pour soigner ses nombreux maux, de la boulimie à la dépression”, apprend-on également. Le prince Harry, encouragé par son épouse, a pris le parti inverse, au grand dam de la monarchie. D’autres révélations explosives sont-elles à prévoir ?

Source: Lire L’Article Complet