Meghan Markle suicidaire et sans aide psychologique ? Un détail cloche dans son histoire…

Dans son docu-série, "The me you can’t see" consacré à la santé mentale, le prince Harry révèle qu’il a commencé une thérapie au moment où il a connu Meghan Markle. Étonnante confidence, jugent les experts…

Le prince Harry a-t-il “réécrit l’histoire” en affirmant que Meghan Markle lui avait suggéré de suivre une thérapie, dés le début de leur relation ? Selon un expert, un détail cloche désormais dans les affirmations qu’il a fait avec sa femme, face à Oprah Winfrey, en mars dernier lors de leur interview sur CBS…

Un témoignage qui cloche

A l’époque, pour rappel, Meghan Markle avait expliqué à l’animatrice américaine qu’elle avait eu des pensées suicidaires, lorsqu’elle habitait à Londres, en raison de l’isolement, de la campagne de dénigrement dont elle faisait l’objet dans les tabloïds, et de l’inaction de la famille royale à la défendre. Elle s’est souvenue face à ses tourments : “Je suis allée voir l’institution et j’ai dit que je devais aller quelque part pour obtenir de l’aide. J’ai dit : ‘Je n’ai jamais ressenti cela auparavant et je dois aller quelque part’. Et on m’a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour l’institution”

Un témoignage déjà remis en doute en mars dernier, par les journalistes britanniques qui avaient rappelé que la famille royale n’était pas imperméable aux problèmes de santé mentale, bien au contraire, puisque la princesse Margaret avait consulté, tout comme la reine Elizabeth II auparavant.

Depuis la sortie de son docu-série “The me you can’t see”, sur Apple TV+, on sait que le prince Harry a également commencé un travail alors qu’il habitait encore à Londres, et qu’il était toujours membre à temps plein de la famille royale. De quoi éveiller les doutes autour du témoignage des Sussex.

“Le prince Harry, pourrait recevoir une thérapie mais sa femme ne le pourrait pas ?”

Sur Sky News Australia, Daisy Cousens s’est ainsi demandée cette semaine : “Meghan Markle n’a-t-elle pas dit dans son interview avec Oprah que lorsqu’elle avait voulu aller voir elle-même un thérapeute, Buckingham Palace le lui avait refusé ? Le prince Harry, pourrait recevoir une thérapie mais sa femme ne le pourrait pas ?” Tout un mystère…

Source: Lire L’Article Complet