Melania Trump n’a qu’une idée en tête : fuir la Maison Blanche !

La victoire de Joe Biden a un goût de soulagement pour Melania Trump. D’après Le Parisien, ce mardi 10 novembre, la First Lady des États-Unis veut plus que tout claquer la porte de la Maison-Blanche.

Si Donald Trump ne cache pas sa déception face à la victoire de Joe Biden, sa femme, Melania Trump dira “adieu” à la Maison-Blanche avec le cœur léger. Selon les informations de ce mardi 10 novembre du quotidien Le Parisien, la First Lady des États-Unis “n’a qu’une hâte.” Celle de fuir la résidence présidentielle. Un contraste saisissant avec son époux qui, lui, reste attaché au Bureau ovale. En effet, ce lundi 9 novembre, l’ex-magnat de l’immobilier a limogé son secrétaire à la Défense Mark Esper, qui s’était opposé à lui lorsqu’il avait souhaité déployer les forces armées face aux manifestations antiracistes, appelant ensuite au recomptage des voix conformément à ce qu’il avait annoncé au mois de septembre 2020, prévoyant sa défaite.

Le chef d’État a été remplacé par le chef du Pentagone par le directeur du centre national de contre-terrorisme, Christopher Miller. Ce mardi 10 novembre, le procureur général Bill Barr a annoncé autoriser l’ouverture d’une enquête pour fraude sur l’élection présidentielle américaine, déclarant dans une lettre aux procureurs fédéraux que “de telles enquêtes peuvent être menées s’il existe des allégations claires et potentiellement crédibles d’irrégularités qui, si elles étaient avérées, pourraient potentiellement avoir un impact sur le résultat d’une élection fédérale dans un État.” Et alors que Donald Trump redouble d’efforts pour garder sa place – toujours aussi contestée – à la présidence, lui qui briguait un deuxième mandat face à Joe Biden, Melania Trump lui souffle de lâcher l’affaire, toujours d’après Le Parisien. “Sa famille en a assez de la Maison Blanche, ils n’aiment pas ce monde politique”, déclarait un proche dans els colonnes du Figaro ce samedi 7 novembre.

Un rôle qu’elle endossait à contre-cœur

Il faut dire que son rôle de Première dame suscitait la chair de poule chez la principale concernée, qui aurait fondu en larmes le soir de l’élection de son bien-aimé en 2016. Une version des faits contredite par certaines sources. Mais si elle est impatiente de pouvoir claquer la porte – départ pouvant être retardé, compte tenu des récentes démarches de Donald Trump – en public, Melania Trump met un point d’honneur à défendre son mari. Après avoir refusé d’accueillir Jill Biden à la Maison-Blanche, rejetant ainsi la tradition, la maman de Barron Trump a pris la parole depuis son compte Twitter. Une nouvelle sortie vivement critiqué sur la Toile, s’ajoutant à une longue liste de couacs. Et s’il sera certainement poussé à quitter Washington, Donald Trump pourrait cependant compter sur ses enfants – et notamment sa fille Ivanka Trump, pourtant “piètre oratrice” – pour suivre ses traces.

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet