Mémoires du prince Harry : la mort d’Elizabeth II n’a absolument rien changé

Si beaucoup d’experts avaient indiqué que le prince Harry souhaitait modifier des passages de ses mémoires à la suite de la mort de la reine Elizabeth II, Omid Scobie a révélé que ce n’était pas du tout le cas, rapporte The Mirror ce vendredi 4 novembre.

Et si le décès de la reine Elizabeth II n’avait finalement rien changé du tout dans les mémoires du prince Harry ? C’est ce qu’a indiqué Omid Scobie, co-auteur avec Carolyn Durand, de Harry et Meghan, libres, sorti en 2020, a indiqué The Mirror ce vendredi 4 novembre. Le cadet du roi Charles III, qui a choisi lui-même le titre controversé de ses mémoires, Suppléant [Spare, en anglais], qui sortiront le 10 janvier 2023, n’a apporté aucune modification au livre depuis la mort de la reine le 8 septembre, malgré de nombreuses rumeurs affirmant le contraire.

Selon Omid Scobie, « il n’y a pas eu de réécriture de dernière minute après la mort de la reine ». L’auteur a en effet expliqué que l’ouvrage a été achevé cinq mois avant le décès de la grand-mère du prince Harry et que cette information est indiquée « dans une note au début du livre ». L’éditeur décrit l’ouvrage comme étant d’une « honnêteté brute et sans faille » alors que les experts royaux ont tendance à le qualifier de « conflictuel ».

Un titre choisi par le prince Harry

Le titre du livre est un clin d’œil à l’expression « The Heir and Spare » (L’héritier et le remplaçant/suppléant, en français ndlr), utilisée pour décrire Harry et son frère aîné, le prince William. Dans sa chronique sur Yahoo!, Omid Scobie a expliqué : « Appeler le livre Suppléant ne devrait pas être une énorme surprise. C’est un choix percutant. Et pour un mot qui a suivi le prince comme une ombre, être le « suppléant » a été l’un des aspects les plus déterminants de son existence royale. »

Le biographe du duc et de la duchesse de Sussex va même plus loin : « En utilisant ce surnom péjoratif comme titre, Harry s’approprie enfin ce terme après avoir passé sa vie à être ainsi appelé. » Omid Scobie soutient aussi que le texte du prince Harry ne ferait pas de tort à Buckingham Palace malgré les inquiétudes de la famille royale. Selon l’auteur, une grande partie du livre serait remplie d’anecdotes sur les séjours du prince Harry en Afghanistan et sur « les raisons pour lesquelles il a choisi de s’engager dans une vie de service ». Pour tout savoir, il faut désormais attendre le 10 janvier 2023 et les 416 pages de ces mémoires.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Harry d’Angleterre

  • Omid Scobie

Autour de

Source: Lire L’Article Complet