Meurtre de Magali Blandin : où en est l’enquête après le suicide de son mari ?

Après le suicide en cellule de Jérôme Gaillard, lundi 1er novembre 2021, les suites judiciaires se compliquent.

Restez informée

Comment rendre la justice quand le principal suspect n’est plus? Une question complexe qui taraude le juge d’instruction depuis le suicide, le 1er novembre 2021, du meurtrier présumé de Magali Blandin. La jeune femme a été assassiné par son époux le 11 février 2020. Son mari a reconnu les faits un mois plus tard, avouant avoir tué son épouse à coups de batte de base-ball. Incarcéré depuis lors, il se trouvait dans une unité médico-psychologique de la prison de Vezin-le-Coquet, près de Rennes. Jérôme Gaillard, en grève de la faim depuis trois semaines, s’est donné la mort en se pendant dans sa cellule, alors même qu’il faisait l’objet d’une surveillance particulière.

Les poursuites judiciaires continuent

En dépit de la mort du principal suspect dans cette affaire de meurtre, l’enquête se poursuit. En effet, plusieurs personnes sont toujours mises en examen. Les parents de Jérôme Gaillard sont toujours incarcérés pour complicité de meurtre par conjoint et tentative de mort par conjoint. Il sont soupçonnés d’avoir versé 50 000 euros à leur fils pour l’aider à faire tuer sa femme, avec qui il était alors en instance de divorce. En outre, estiment les enquêteurs, Monique et Jean Gaillard auraient fourni un alibi à leur fils le jour du meurtre. Par ailleurs, trois Géorgiens, dont une femme, auteurs présumés d’une tentative d’extorsion de fonds auprès de Jérôme Gaillard, sont également impliqués dans cette affaire. Ils ont été mis en examen pour tentative d’extorsion en bande organisée. Jérôme Gaillard avait donné 20 000 euros aux Géorgiens à l’automne 2020 pour qu’ils éliminent son épouse. Les suspects avaient enregistré leur conversation avec Jérôme Gaillard à son insu, disposant ainsi d’un élément prouvant sa volonté de tuer son épouse. Le meurtrier présumé l’avait révélé aux enquêteurs, lors de son témoignage devant le juge d’instruction. L’un des Géorgiens, ancien voisin de Jérôme Gaillard, est en outre mis en examen pour « destruction de preuve d’un crime pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ».

A lire aussi: Meurtre de Magali Blandin : l’interrogatoire glaçant de son mari enfin dévoilé

Source: Lire L’Article Complet