Michael Jones évoque cette terrible « cicatrice difficile à guérir »

Dans une interview accordée à La Provence ce samedi 28 août, Michael Jones s’est livré à cœur ouvert sur la mort de sa complice de toujours, Carole Fredericks, qui faisait partie du fameux trio avec Jean-Jacques Goldman : Fredericks Goldman Jones.

Michael Jones n’est pas du genre à s’épancher sur sa vie privée. D’un naturel discret, le chanteur et guitariste a pourtant accepté de se confier dans les colonnes de La Provence, ce samedi 28 août. Il s’est notamment livré sur son amitié avec Jean-Jacques Goldman, qui dure depuis plus de trente ans. “On s’appelle de temps en temps. Nous sommes restés proches”, glisse-t-il auprès de nos confrères, avant de révéler : “Je viens de terminer une autobiographie, une rétrospective de ma carrière, et je lui ai demandé d’en écrire la préface. Il a accepté.” Ensemble, ils ont traversé des périodes de joie… et de peine, aussi. En 2001, ils ont perdu leur amie Carole Fredericks, morte à l’âge de 49 ans.

“On sait tous que l’on va mourir un jour mais son décès reste une cicatrice difficile à guérir”, déclare Michael Jones. Avec la chanteuse et Jean-Jacques Goldman, ils formaient le trio vocal américano-franco-gallois, Fredericks Goldman Jones. La star américaine à la voix d’or a été victime d’un malaise cardiaque foudroyant, à Dakar, au Sénégal, deux jours après son anniversaire.

Une brillante carrière

L’album Fredericks Goldman Jones, sorti à la fin de l’année 1990, avait fait un carton. Vendu à plus d’un million d’exemplaires, il a fait décoller la carrière de Carole Fredericks. Elle a également été choriste pour des chanteurs de renom, à l’instar de Michel Berger, de Johnny Hallyday ou de encore Gilbert Bécaud. Originaire de Springfield dans le Massachusetts, elle a hérité des talents de sa mère, une chanteuse de big band, et de son père, pianiste. Sa disparition a laissé un vide immense, aussi bien pour ses proches que pour ses fans. Au-delà de son talent artistique, elle était d’une grande générosité, et s’engageait auprès de causes qui lui étaient chères, telles que celle des Restos du cœur avec les Enfoirés. Elle a également participé aux tournées de concerts d’Amnesty International.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Sandrine Thesillat / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet