Mort de Bastien Payet ("Les 12 coups de midi") : ce que risquent les trois hommes suspectés de meurtre

Bastien Payet, ancien candidat des 12 Coups de midi, est mort dans la nuit du 9 au 10 mars 2019 après une violente agression dans le centre-ville de Reims. Plus de deux ans après le drame, une reconstitution des faits pourrait enfin clore le dossier.

Restez informée

Un drame qui a bouleversé la ville de Reims. Dans la nuit du 9 au 10 mars 2019, Bastien Payet, un jeune étudiant en droit âgé de 23 ans, et ancien candidat des 12 Coups de midi, avait trouvé la mort après une violente altercation. Le jeune homme avait été pris à partie par trois individus qui avaient dragué ses amies à plusieurs reprises dans la soirée. Bastien Payet avait été asséné de coups de poing avant d’être transporté en urgence à l’hôpital. Le jeune étudiant avait succombé à ses blessures le 10 mars au matin. Le 31 août 2020, L’Union révélait que deux des trois suspects avaient été libérés de détention tandis que le troisième était toujours incarcéré. Selon le Nouveau Détective, l’affaire aurait pris un nouveau tournant le 26 août dernier.

“Leur jeu c’est de dire qu’ils sont amnésiques”

Comme le rapportent nos confrères du Nouveau Détective le 26 août 2021, une reconstitution de l’agression de Bastien Payet a eu lieu au mois de février. Cependant, les trois hommes suspectés de meurtre camperaient toujours sur leur position : “Les trois suspects continuent de s’accuser mutuellement. On attend maintenant la décision du ministère public qui peut, soit demander le renvoi du trio infernal devant les assises pour meurtre, crime passible de trente ans de réclusion, soit retenir une autre qualification, par exemple ‘coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner’, quinze ans minimum”, peut-on lire.

En février 2021, Me Pauline Manesse, avocate de la mère, du beau-frère et de la fiancée de Bastien Payet, avait déclaré sur France Bleu : “Le jeu de ces gens-là, c’est de dire qu’ils sont amnésiques… Nous savons que l’un des trois protagonistes est confondu par son ADN et que les témoins mettent en cause un deuxième protagoniste. Nous espérons que cette reconstitution permettra de les mettre face à leurs déclarations.” Une décision désormais entre les mains du Parquet de Reims…

Source: Lire L’Article Complet