Mort de Bernard Loiseau : sa femme Dominique revient sur les raisons de son suicide

Dans une interview accordée à Gala mardi 15 juin 2021, Dominique Loiseau révèle les raisons qui ont poussé son mari, Bernard Loiseau, au suicide il y a plus de 18 ans. Des confidences bouleversantes.

  • Bernard Loiseau

Le 24 février 2003, la vie de Dominique Loiseau a basculé. Son époux, le chef cuisinier Bernard Loiseau, s’est suicidé à l’âge de 52 ans en se tirant une balle dans la tête avec un fusil de chasse. Mais alors, quelles sont les raisons qui ont poussé le chef triplement étoilé à commettre ce terrible geste ? Dans les colonnes de Gala mardi 15 juin 2021, sa veuve âgée de 67 ans s’est livrée à cœur ouvert sur ce drame. Nos confrères lui ont demandé si elle en voulait à son époux de l’avoir abandonnée. “Une question délicate”, a-t-elle avoué, avant de poursuivre : “Dans les premières heures qui ont suivi sa disparition, ma première pensée a été : ‘Bernard tu ne verras pas tes enfants grandir.'” Et de lever le voile sur cette maladie dont il souffrait : “Je dois dire que je ne savais pas qu’il était bipolaire. Il y a vingt-cinq ans, on ne parlait pas de cela (…) Cela ne m’obsède pas, mais je me suis demandée pourquoi on n’avait rien vu venir.”

Ces confidences contrastent avec les résultats de l’enquête menée par L’Express dix ans après la mort de Bernard Loiseau. À la fin du mois de janvier 2013, l’hebdomadaire révélait que “le rôle joué par Michelin aurait pesé lourd dans ce suicide spectaculaire”. À l’époque, le guide Michelin était soupçonné d’avoir menacé le restaurateur français de lui retirer sa troisième étoile.

“Un faux scoop”

Dans un entretien accordée au Point.fr le 7 mars 2013, Dominique Loiseau avait déjà démenti cette version des faits : “C’est triste qu’un magazine national décide de doper ses ventes avec un titre aussi racoleur”, lançait-elle, sans mâcher ses mots. Et d’ajouter : “L’article en question veut monter en épingle un entretien que Bernard et moi avions eu en novembre 2002 avec Derek Brown, trois mois avant la mort de mon mari. Le directeur du Michelin ne nous avait pas ménagés. Mais à aucun moment il n’a été question d’enlever la troisième étoile, comme le prouve d’ailleurs la note interne et confidentielle de Derek Brown publiée par L’Express. François-Régis Gaudry, le critique gastronomique de l’hebdomadaire, espérait, grâce à cette divulgation, réaliser un énorme coup. Je me demande pourquoi cette personne, qui n’a jamais rencontré Bernard, veut faire croire qu’elle en sait plus sur les raisons de son suicide que ses proches.” Un “faux scoop”, selon la femme d’affaires.

Source: Lire L’Article Complet