Mort de Jean-Paul Belmondo : Retour sur son histoire mouvementée avec Barbara Gandolfi

Entre 2008 à 2012, la légende du cinéma français a vécu une romance tumultueuse avec Barbara Gandolfi, une belle brune de 42 ans sa cadette.

Lundi 6 septembre, l’une des plus grandes stars françaises, Jean-Paul Belmondo s’est éteinte à l’âge de 88 ans. C’est son avocat qui a livré l’information à l’AFP en fin d’après-midi. “Il était très fatigué depuis quelque temps. Il s’est éteint tranquillement”, ce 6 septembre, dans son domicile parisien. Bébel avait été touché par un AVC en 2001.
La famille de l’acteur s’est exprimée dans un communiqué transmis à l’AFP : “La famille de Jean-Paul Belmondo a perdu son pilier. Jean-Paul s’est éteint aujourd’hui. Il est parti rejoindre ses vieux complices du Conservatoire. Son sourire sincère sera toujours là.”

Plusieurs de ses films A bout de souffle, Le Professionnel, Un singe en Hiver, Peur sur la ville, Le Magnifique ou encore L’As des As ont marqué dans les esprits du public français. De nombreuses femmes ont succombé au charme du comédien. Parmi elles, une certaine Barbara Gandolfi.

Une femme qui l’a fréquentée en 2008. À l’époque, il a 75 ans, la belle brune, 33. De quoi interroger les fans et l’entourage de Bébél. Après quatre ans de relation, l’ex-playmate dernière confiait dans une interview pour VSD, ne pas avoir de sentiments amoureux pour le comédien : “On s’aime énor­mé­ment mais je ne suis pas amou­reuse. Nous ne sommes pas un couple clas­sique”.

Alors qu’en 2012 leur relation s’arrêtait, deux ans plutôt, la justice belge décidait de s’intéresser de très près à ses affaires et à des dons liquides assurés par Bébel. Barbara Gandolfi.

Le tribunal correctionnel de Bruges avait condamné Barbara Gandolfi à neuf mois de prison avec sursis et à payer une amende de 5500 euros. Son associé et ancien compagnon, Frédéric Vanderwilt avait écopé de 18 mois de prison ferme ainsi que 5500 euros d’amende. Accusée d’avoir escroqué Jean-Paul Belmondo de plus de 200 000 euros (somme prêtée par son ex pour l’aider à monter son propre business de boîtes de nuit, ndlr).

L’ex de Bébel avait décidé de faire appel. Et, en septembre 2018, elle est finalement acquittée par la cour d’appel de Gand. Selon le procureur-général, Jean-Paul Belmondo lui aurait prêté cet argent sachant qu’il y avait un risque qu’il ne soit pas remboursé.

À voir également : TPMP : un ancien chroniqueur de Cyril Hanouna au coeur d’une affaire d’escroquerie

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet