Mort de Lady Diana : ces photos chocs confisquées par la police

Le jour de la mort de Lady Diana, le 31 août 1997, des photos de paparazzis et de passants ont été confisquées par la police. Elle montrait l’impensable…

Ce lundi 31 août marque le 23e anniversaire de la mort de Lady Diana, décédée en 1997 dans un accident sous le pont de l’Alma à Paris. Le drame a été décrypté et raconté par les médias du monde entier depuis tout ce temps. Mais jamais aucune photo des corps, même cachés sous une couverture de survie, n’a filtré. Pourtant, des paparazzis étaient sur place. Des passants aussi ont assisté à la scène, même si c’était en pleine nuit. Mais la police a confisqué toutes les photos et s’est assurée que rien, strictement rien, ne paraisse dans la presse. 

“Les photos prises par les journalistes arrivés avec les premiers témoins ont été confisquées par la police. Celles qui avaient échappé à cette perquisition ont circulé dans certaines rédactions, puis ont été cachées afin de ne pas être saisies par la justice, raconte Daniel Bourdon dans son livre Diana, cette nuit-là paru en 2014. Cette scène a eu lieu, a été photographiée, puis s’est évanouie dans la mémoire de ceux qui étaient présents, dont certains sont morts depuis.”

“Elle était encore vivante”

Pour le prince Harry, qui n’a évidemment jamais vu ces photos, ce qui reste encore aujourd’hui le plus difficile à vivre, c’est l’apathie de certains témoins de l’accident de sa mère, et la bassesse des autres qui ont préféré la prendre en photo, en train d’agoniser, plutôt que de l’aider. “Elle était très grièvement blessée à la tête, mais elle était encore vivante. Et au lieu de l’aider, ces personnes, qui ont provoqué l’accident, la photographiaient”, avait-il confié en 2017 dans le documentaire d’ITV Diana, notre mère : sa vie et son héritage. Lui et son frère le prince William s’exprimaient alors pour la première fois sur l’accident de Lady Diana.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet