Mort de Marie Laforêt : pourquoi sa fille Lisa Azuelos « a grandi orpheline »

La réalisatrice Lisa Azuelos, dont la mère Marie Laforêt est décédée ce vendredi 2 novembre, a mal vécu sa vie en tant que « fille de ». Elle a raconté à plusieurs reprises son enfance compliquée avec des parents tourmentés et absents.

Être « fille de », une arme à double tranchant. Si ce statut peut offrir une belle carrière, il peut aussi être un poids. Lisa Azuelos en sait quelque chose. La réalisatrice de LOL, dont la mère Marie Laforêt est décédée ce samedi 2 novembre, s’est confiée à plusieurs reprises sur son enfance avec l’actrice des années 60. Comme beaucoup d’artistes, cette dernière a vécu une vie tourmentée, et en a fait pâtir ses enfants. Avec son frère Mehdi, ils ont souffert de son absence.

« Je me souviens des plateaux télé écumés avec elle, mais d’aucune sortie au jardin d’enfants« , confiait-elle à Gala en mars dernier. Un ressenti qu’elle explique au même moment au Parisien : « Je n’en avais pas tellement eu, d’enfance. J’ai grandi dans des dortoirs, des pensions. » L’enfance de Lisa Azuelos n’a pas seulement manqué d’amour maternel, mais aussi d’attention de son père Judas Azuelos, un des cinq maris de la séductrice invétérée Marie Laforêt.

En 2014, la cinéaste engagée affirmait déjà dans nos colonnes : « Ma mère avait de l’amour pour nous. » Puis fait cette remarque sur ses parents : « Elle n’a vécu que deux ans avec mon père. Faut dire qu’il s’appelait Judas, alors quel avenir pouvait-il avoir avec une Marie ! En fait, c’est comme si j’avais grandi orpheline de parents vivants. » Maman de Thaïs Alessandrin, qui est devenue actrice comme sa grand-mère, Lisa Azuelos est très présente pour sa propre « fille de ». Dans nos colonnes en mars, elle préfère nuancer : « Je suis moins connue que ma mère quand même. Ce n’est pas tout à fait pareil, c’est moins intense.« 

Crédits photos : Bestimage

Source: Lire L’Article Complet