Mort de Marilyn Monroe : pourquoi sa nièce rejette la faute sur le père de l’actrice

Dans les colonnes du Mirror, vendredi 5 août, la nièce paternelle de Marilyn Monroe a fait des confidences sur le rejet que la star a essuyé de la part de son vrai père, et sur la possibilité d’avoir eu une vie meilleure, si les choses avaient été différentes.

Voilà déjà soixante ans que Marilyn Monroe est morte, un 4 août, à l’âge de 36 ans seulement, et ce, dans des circonstances encore mystérieuses. Malgré sa disparition, l’ancien sex-symbol continue de fasciner, pour son apparence, mais aussi pour son histoire. Derrière le sourire de façade qu’affichait la star devant l’objectif et les caméras, de nombreuses souffrances se cachaient, à commencer par celle de ne pas avoir vraiment connu son père biologique, un certain Charles Stanley Gifford.

Interviewée, vendredi 5 août dans les colonnes du Mirror, la nièce paternelle de Marilyn Monroe, Francine, âgée de 76 ans et gérante d’une agence d’assurance, a estimé que sa tante « aurait pu avoir une vie de famille normale et heureuse, mais aussi du soutien » si le père de celle-ci « avait fait ce qu’il fallait » en la reconnaissant officiellement. « En y réfléchissant, je pense que sa vie aurait été meilleure », a-t-elle déclaré à nos confrères britanniques. Pour rappel, l’icône américaine avait appris l’identité de son vrai père avant de mourir et avait tenté, à deux reprises, de contacter ce dernier, en vain. Elle avait même fait le voyage jusqu’à lui pour pouvoir parler et nouer un lien avec lui, en se faisant rejeter à chaque fois.

Découvrez les photos cultes de Marilyn Monroe

Une star qui aurait pu avoir une vie totalement différente ?

« Je sais qu’elle avait des problèmes [Marilyn Monroe luttait contre la dépression et les addictions, notamment aux barbituriques, NDLR], mais elle était attentionnée, aimante et avait toujours désiré son père. Elle voulait être acceptée », a assuré la nièce de la star, qui considérait cette dernière comme l’inverse d’une « blonde prétentieuse ». « Elle était intelligente car son père, mon grand-père, était très intelligent », a affirmé Francine, persuadée que « sa vie aurait été différente s’il l’avait accueillie » dans sa vie. « Et qui sait, elle aurait pu encore être avec nous aujourd’hui », a-t-elle ajouté avec mélancolie.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

A propos de


  1. Marilyn Monroe

Autour de

Source: Lire L’Article Complet