Mort de Micheline Banzet-Lawton : que devient Maïté, la star de la cuisine des Mousquetaires ?

Ce mercredi 26 août, c’est avec une grande tristesse que les Français ont appris le décès de Micheline Banzet-Lawton. Une funeste occasion de prendre des nouvelles de sa mythique acolyte Maïté, disparue des écrans de télévision depuis 2013.

Maïté a probablement le cœur lourd en ce mercredi 26 août. L’ancienne reine des fourneaux de France 3 a perdu son acolyte de toujours, Micheline Banzet-Lawton. Cette dernière, qui l’a accompagnée pendant près de quinze ans dans La cuisine des Mousquetaires, s’est éteinte à l’âge de 97 ans. Une disparition à laquelle la mère de Serge n’a pour le moment pas réagi. Il faut dire que si elle faisait autrefois la pluie et le beau temps sur nos écrans de télévision, elle s’en est éloignée depuis 2013, où elle est apparue pour la dernière fois à l’antenne de Chasse et pêche. Un retrait médiatique qui est le fruit de sa volonté, comme l’avait expliqué sa petite-fille Camille en 2015. “Elle va bien, elle profite de sa retraite et de sa famille. Elle ne veut plus répondre aux interviews ou faire de la télévision, ce n’est plus son truc. C’est une volonté de sa part de s’effacer comme elle le fait, elle n’a plus les mêmes centres d’intérêt. Elle préfère rester en famille“, avait fait savoir l’ancienne candidate d’Objectif Top Chef dans les colonnes de Femme Actuelle.

Maïté ne veut plus être un personnage public

Si Maïté a décidé de tourner le dos au show-business pour se recentrer sur sa famille, c’est parce qu’elle a été marquée par un terrible drame en 2013. Cette année-là, celle qui s’était fait connaître en assommant une anguille avait vécu la douloureuse expérience de perdre son fils Serge, atteint d’un cancer. Sans compter que deux ans plus tard, son restaurant Chez Maïté, qu’elle tenait depuis une quinzaine d’années à à Rion-des-Landes, a été placé en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce de Dax. “Tout le village en a été affecté”, avait alors témoigné un habitant sur les ondes de France Bleu. Désormais Marie-Thérèse Ordonnez, de son vrai nom, consacre donc son temps à son mari Pierrot, qu’elle a épousé en 1958, et à ses deux petites-filles Perrine et Camille, âgées respectivement de 20 ans et 19 ans. C’est à travers cette dernière, qu’elle a toujours présentée comme sa relève, qu’elle vit désormais sa passion pour la cuisine, à l’abri des regards

Source: Lire L’Article Complet