Mort de Robert Hossein : qui sont ses enfants ? – PHOTOS

Jeudi 31 décembre 2020, l’acteur et metteur en scène Robert Hossein est décédé à l’âge de 93 ans. Il laisse derrière lui une épouse et quatre enfants, nés de trois unions différentes.

Restez informée

Décidément, cette fin d’année n’a pas l’intention de nous laisser le moindre répit. Après Claude Brasseur, Caroline Cellier, Rika Zaraï ou encore Pierre Cardin, c’est un autre grand nom qui nous quitte. Jeudi 31 décembre, en cette dernière journée de 2020, Robert Hossein est mort. L’acteur, réalisateur et metteur en scène – qui venait de fêter son 93e anniversaire la veille – est décédé à l’hôpital après un “problème respiratoire” dû au coronavirus. C’est son épouse, Candice Patou, qui a annoncé la triste nouvelle dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse. Robert Hossein laisse donc derrière lui une œuvre monumentale, mais également une grande famille. Le célèbre comédien est en effet le père de quatre enfants, quatre garçons, nés de trois unions différentes. Femme Actuelle vous propose de revenir sur les naissances (et les femmes) qui ont marqué la vie de Robert Hossein.

Pierre et Igor, nés de son mariage avec Marina Vlady

C’est en 1955 que Robert Hossein se marie pour la première fois, avec l’actrice Marina Vlady. Durant leurs quatre années de vie commune, le couple a accueilli deux fils : Pierre et Igor. Et tous deux ont manifestement hérité de la fibre artistique de leurs parents. L’aîné s’est essayé au théâtre, et a également été aperçu au cinéma dans Une sale affaire, Le meilleur de la vie, ou encore Le caviar rouge. Quant à Igor, il a lui aussi embrassé une carrière de comédien. Il s’est notamment illustré dans les longs-métrages La belle histoire en 1992 et Diên Biên Phu en 2004.

Nicolas, né de son mariage avec Caroline Eliacheff

A l’âge de 34 ans, le 7 juin 1962, Robert Hossein épouse en secondes noces Caroline Eliacheff. La jeune femme, qui est par ailleurs la fille de la journaliste et femme politique Françoise Giroud, n’a alors que 15 ans. Dès l’année suivante, le couple donne naissance à un petit garçon prénommé Nicolas. Après des études de théâtre, notamment au cours Florent, et quelques rôles conséquents, il a toutefois décidé de changer radicalement de voie. “Je le destinais à devenir comédien. Il était remarquable, notamment dans Le mur. Mais il en a décidé autrement. Il a pris le nom de sa mère et il a donné un autre sens à sa vie”, racontait Robert Hossein à l’hebdomadaire religieux Actualité Juive. Aujourd’hui connu sous le nom d’Aaron Eliacheff, son fils est devenu rabbin. Il donne par ailleurs des cours et des conférences sur la commune de Strasbourg.

Un autre de mes fils est devenu bouddhiste et un autre semble très attiré par l’islam, révélait alors Robert Hossein, sans préciser desquels de ses quatre fils il s’agit. La seule chose qui compte, c’est le sens que l’on donne à sa vie. Au début, j’ai un peu déploré son choix parce que je trouvais qu’il pouvait être un acteur remarquable…”

Julien, né de son (dernier) mariage avec Candice Patou

Avant de se marier pour la troisième fois, Robert Hossein fréquente en 1973 une autre jeune comédienne. Malheureusement, Michèle Watrin décède l’année suivante dans un tragique accident de voiture, à l’âge de 23 ans. Il faudra attendre encore quelques années avant que l’acteur retrouve le bonheur. Il épouse finalement Candice Patou le 28 juin 1976. L’actrice est la mère de son fils cadet et la femme qui resta à ses côtés jusqu’à son dernier souffle. Tout comme ses frères avant lui, Julien s’est essayé à la comédie. Il a d’ailleurs joué avec son illustre père et Sophie Marceau dans La disparue de Deauville en 2007. Depuis, il est devenu auteur et producteur.

A lire aussi : Acteurs, sportifs, politiques… ces people touchés par le covid-19

Source: Lire L’Article Complet