Mort de Sœur André à 118 ans : la nouvelle doyenne de l’humanité fait une grande annonce (et se rebelle)

A 118 ans, Sœur André était la doyenne de l’humanité. La religieuse, Lucile Randon de son vrai nom, est décédée dans la nuit du 16 au 17 janvier. Elle disait être revenue 3 fois de la mort et se sentait prête à battre un record. On connaît le nom de la nouvelle doyenne de l’humanité… et elle ne manque pas de caractère !

  • Jeunesse
  • Maison de retraite et Covid-19
  • Secret de longévité ?
  • Record mondial
  • Nouvelle doyenne des Français
  • Nouvelle doyenne de l'humanité
  • Grande annonce

Sœur André était devenue la doyenne de l'humanité après la mort de la Japonaise Kane Tanaka, décédée à 119 ans le 25 avril 2022. Mais la religieuse française qui était devenue la femme la plus âgée du monde est morte à 118 ans dans la nuit du 16 au 17 janvier, dans sa maison de retraite de Toulon, dans le Var, a annoncé l'AFP. "Elle est décédée à 2h00 du matin. Il y a une grande tristesse mais elle le voulait, c'était son désir de rejoindre son frère adoré. Pour elle, c'est une libération", a déclaré David Tavella, chargé de la communication à l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendante Sainte-Catherine-Labouré.

Qui était Sœur André ?

Lucile Randon, de son vrai nom, naît le 11 février 1904 dans une famille de 5 enfants, protestante mais peu pratiquante, et grandit à Alès, dans les Cévennes. Très tôt, alors qu'elle n'est à peine en âge de commencer à parler, sa sœur jumelle décède à seulement 18 mois. Lucile Randon devient donc la seule fille parmi ses frères.

Après la Première guerre mondiale, celle qui est alors adolescente devient gouvernante et institutrice pour des enfants de familles aisées, comme les Peugeot. Ce n'est qu'en 1923, à 19 ans, que cette fervente croyante décide de se faire baptiser. Plus tard, à 40 ans, elle entre au noviciat des Filles de la charité, de saint Vincent-de-Paul, à Paris. Son nom de sœur André, elle le choisit en hommage à son grand frère, du même nom.

Hôpital, Maison de retraite, Covid-19…

Durant de nombreuses années, Sœur André prend soin d'orphelins et personnes âgées à l'hôpital de Vichy. Puis, à 75 ans, elle prend sa retraite et passe une trentaine d'années dans un Ehpad de Savoie, puis à Toulon, dans le Var. En 2021, elle est contaminée au coronavirus… mais n'éprouve aucun symptôme et guérit rapidement! "Je ne me suis même pas rendue compte que je l'avais", avait-elle expliqué à Var Matin

Sœur André avait-elle un secret de longévité ?

Mais quel était le secret de sa longévité? "Oh ça alors, c'est le bon Dieu qui le sait", avait-elle tout simplement lâché aux journalistes qui l'avaient interrogée le 26 avril 2022. "Trois fois, je suis allée à la mort. Chaque fois, je suis revenue. Le Bon Dieu ne me veut pas. Il veut que je travaille… alors, moi, je fais travailler les autres", avait-elle ajouté selon Midi Libre.

Sœur André voulait battre le record mondial

Si la religieuse souffrait de cécité et de nombreux maux physiques dans les dernières années de sa vie, elle espérait bien battre le record mondial de longévité détenue par la Française Jeanne Calment, décédée à 122 ans en 1997. "C'est à ma portée, quitte à rester sur terre, autant y arriver", avait-elle assuré selon Le Parisien. Un record qu'elle n'aura jamais atteint.

  • Espérance de vie en France : chiffres 2023, hommes, femmes

    Au 1er janvier 2023, la France compte 68 millions d'habitants selon l'Insee qui publie dans le même temps les derniers chiffres de l'espérance de vie des hommes et des femmes.

Qui est la nouvelle doyenne des Français ?

Les spécialistes ont d'ores et déjà trouvé la probable nouvelle doyenne des Français. Il s'agirait de Marie-Rose Tessier, née à Bousseau le 21 mai 1910 et âgée de 112 ans, d'après l'expert de la longévité extrême dans l'Hexagone, Laurent Toussaint, qui précise toutefois que cette information pourrait être erronée s'il on trouvait une personne encore plus âgée pas encore connue de l'Institut français des études démographiques (Ined). Cette vieille dame réside dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes des Sables-d'Olonne. 

Qui est la nouvelle doyenne de l'humanité ?

D'après le décompte préparé par le Gerontological Research Group, du groupe Guinness World Records, c'est désormais l'Espagnole Maria Branyas qui devient nouvelle doyenne de l'humanité… à 115 ans ! C'est trois ans de moins que Sœur André et sept ans de moins que Jeanne Calment, la Française décédée en 1997 qui détient pour l'instant le record de longévité. 

Cette fille d'un journaliste de Pampelune et d'une Barcelonaise a vu le jour le 4 mars 1907 à San Francisco, aux Etats-Unis. Mariée à 24 ans, elle est mère de 3 enfants, a 11 petits-enfants et 13 arrière-petits-enfants. Maria Branyas réside désormais en Catalogne, à Olot. En mai 2020, elle a même survécu au coronavirus, alors qu'elle était âgée de 113 ans. Manifestement rigolote, la très vieille dame, sourde d'une oreille et partiellement sourde de l'autre, possède un compte Twitter dans lequel elle se décrit comme "vieille, très vieille, mais pas idiote".

La nouvelle doyenne de l'humanité fait une grande annonce

Une chose est sûre : Maria Branyas ne manque pas de caractère ! Le 21 janvier, soit quelques jours après la mort de sœur André, la nouvelle doyenne de l'humanité a tenu à livrer un message clair. Elle est, certes, "surprise" et "reconnaissante" pour "l'intérêt" qui lui a été "manifesté" dernièrement dans le monde entier, mais elle précise qu'elle souhaite que l'on lui accorde davantage de tranquillité. "Ces derniers jours ont été très stressants et nous avons décidé qu'il n'y aurait plus d'interviews. Ma biographie est bien connue et il n'y a rien de nouveau (…) J'ai besoin de paix et de tranquillité. Mon monde est désormais celui des souvenirs", a-t-elle déclaré avant de préciser que désormais, elle ne communiquerait publiquement que par Twitter. La sagesse de l'âge.

Source: Lire L’Article Complet