Mort d’Igor et de Grichka Bogdanoff : comment, enfants, ils frôlaient la mort ?

Tout au long de leur existence, Igor et Grichka Bogdanoff, qui viennent de décéder à six jours d’intervalle, n’ont eu de cesse de comprendre les mystères de l’univers. C’est peut-être ce goût pour l’inexpliqué et l’inexplicable qui les amenait parfois, enfants, à prendre des risques…

Leur départ laisse sans voix. Comment imaginer que Grichka et Igor Bogdanoff , ces figures emblématiques du paysage audiovisuel aient tiré leur révérence à l’âge de 72 ans et à six jours d’intervalle ? Indissociables l’un de l’autre, les inséparables s’étaient fait connaître du grand public avec Temps X, diffusée sur TF1, de 1979 à 1987 sur TF1, où ils apparaissaient tous deux vêtus d’une combinaison argentée. Ils avaient d’ailleurs enregistré il y a peu, pour C8, trois pilotes d’une nouvelle version de cette émission de science-fiction devenue culte. Las, après la disparition tragique de Grichka Bogdanoff, le 28 décembre 2021, son frère Igor, qui était plongé dans le coma, s’est éteint à son tour, lundi 3 décembre 2022. Tous deux avaient contracté le Covid-19, virus contre lequel selon le journal Le Monde, ils n’étaient pas vaccinés.

Une fin tragique pour ces futurologues qui ne voyaient pas la mort comme un arrêt. Ces natifs de Saint-Lary dans le Gers, qui laissent trois soeurs, Laurence, Géraldine et Véronique, un demi-frère François, et pour Igor, six enfants terrassés de chagrin, ont grandi en Gascogne, chère à leur grand-mère Berthie Von Colloredo-Manssfeld. Cette descendante d’une grande famille autrichienne qui, enfant, a eu l’occasion d’échanger quelques balles de tennis avec l’empereur Guillaume II… C’est sur les terres agricoles et les vignes jouxtant la propriété familiale que le duo médiatique a appris l’art de semer, de récolter et même à jouer du rock... Mais pas uniquement. « Nous étions très turbulents, nous nous amusions, en toute inconscience à marcher sur le toit du château à 20 mètres de haut, » se sont souvenus les deux frères dans Gala, en 2015.

PHOTOS – Igor et Grichka Bogdanoff : retour sur leur évolution physique en 20 photos

La demeure familiale, lieu de rencontres cosmopolites

Selon le souhait de leur grand-mère, le château d’enfance du duo qui a opéré au fil des temps une incroyable transformation physique réunissait des personnalités d’horizons très différents. « Notre grand-mère y était arrivée en 1925 après avoir quitté la cour d’Autriche. Bertha était très en vue, mais elle avait décidé que le temps de l’aristocratie était fini. Elle a cherché un château pour créer une nouvelle utopie… », avaient confié ces derniers qui avaient acheté depuis le château de l’Esclignac, à Monfort, dans le Gers, au journal Sud-Ouest.

« Toute notre éducation a été placée sous le ligne de la liberté. Nous naviguions entre les paysans gascons, les Russes qui travaillaient à la maison, les visiteurs comme Malraux, Louise de Vilmorin ou encore les princes d’Europe centrale de passage, c’était une ouverture sur le Monde », constataient Igor et Grichka, dans Gala. Assurément, l’une de leurs plus grandes qualités.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet