Nagui recadré : ses blagues sur l’affaire Grégory ne passent pas

Le colonel Sesmat, premier enquêteur sur l’affaire Grégory était l’invité de La bande originale ce lundi 20 septembre. L’ancien gendarme, irrité par une blague de Nagui sur le fait divers, n’a pas hésité à lui faire part de son exaspération.

Si nous pouvons rire de tout, il y a certains sujets sur lesquels il est préférable d’éviter de faire de l’humour, comme l’assassinat d’un petit garçon de 4 ans. Ce lundi 20 septembre, Nagui l’a bien compris. Peu avant la diffusion de la fiction Une affaire française qui retrace le meurtre du petit Grégory, Nagui et Leïla Kaddour-Boudadi sont revenus sur le fait divers en compagnie du colonel Sesmat, premier enquêteur sur l’affaire. Pour lancer l’émission, l’animateur de France 2 a comme à son habitude, proposé un quiz musical en lien avec le sujet du jour : « Alors, qu’est-ce qu’on peut faire comme blind test autour de l’affaire Grégory ? »

Sans réfléchir, le chroniqueur Daniel Morin a répondu : « Toutes les chansons sur la natation. » Si la journaliste n’a semble-t-il pas cautionné la blague de mauvais goût, Nagui, lui, a souligné à son confrère que c’était une « bonne vanne« . Seulement, l’ancien capitaine chef de la compagnie de gendarmerie d’Épinal, n’étant pas du même avis, n’a pas hésité à recadrer l’animateur, dès son arrivée sur le plateau.

« On ne peut pas rire de tout »

« Permettez-moi de vous dire que je n’ai pas trop aimé les blagues du début d’émission. Permettez-moi de vous le dire gentiment. Je sais que ça fait partie de la loi du genre, vous êtes une émission de variété que j’apprécie, par ailleurs, mais je pense qu’on ne peut pas rire de tout, quand même« , a souligné l’ancien gendarme. Un reproche que Nagui, habitué à faire des boulettes, a compris sans mal : « C’est entendu, je comprends tout à fait que vous ayez ce point de vue et je le respecte« , a-t-il répondu au gendarme avant de poursuivre l’interview.

Crédits photos : Tiziano Da Silva – Cyril Moreau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet