Najat Vallaud-Belkacem raillée par Raphaël Enthoven : sa réponse inattendue

Sur Twitter, Raphaël Enthoven a relevé une faute de français commise par Najat Vallaud-Belkacem lors de son passage sur France Inter, mardi 20 avril 2021. Une pique à laquelle l’intéressée n’a pas manqué de réagir.

  • Najat Vallaud-Belkacem
  • Raphaël Enthoven

Rien n’échappe à Raphaël Enthoven. Mardi 20 avril 2021, ce n’est autre que Najat Vallaud-Belkacem qui en a fait les frais. Après l’interview de l’ancienne ministre de l’Éducation nationale sur France Inter, l’essayiste s’est emparé de son compte Twitter pour reprendre la femme politique sur une erreur de français. “À 8h38 aujourd’hui, sur France Inter, une ancienne ministre de l’Éducation nationale a dit ‘pallier à'”, a écrit l’auteur de Nouvelles morales provisoires (éd. de l’Observatoire) et ex-compagnon de Carla Bruni, sans mentionner le nom de l’intéressée.

En réaction à ce message qui la visait incontestablement, Najat Vallaud-Belkacem a préféré garder son sang froid. “Rare que je sois d’accord avec vous, Raphaël Enthoven”, a-t-elle commencé avec humour. Et de poursuivre : “Mais là j’avoue volontiers avoir été prise d’un grand malaise intérieur lorsque ma langue a ainsi fourché. Mille excuses à toutes les oreilles qui ont dû saigner !” Sur le réseau social, plusieurs internautes ont tenu à prendre la défense de Najat Vallaud-Belkacem. “Encore un snob de la langue française ce Mister Raphaël Enthoven? #mansplaining. Il y a faute et faute !”, “Il y en a certains qu’on reprend plus que d’autres sur leur français ici bizarrement… je ne citerai pas de noms mais suivez mon regard (Blanquer)”, “Arf, vous savez Najat Vallaud-Belkacem, celui qui vous reprend de volée est philosophe et dit chaque jour sur Twitter des énormités plus grosses que lui. Donc pas bien grave tout ça”, lit-on parmi les commentaires.

Laïcité : Najat Vallaud-Belkacem dénonce une “instrumentalisation”

Lors de son passage sur France Inter, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée au sujet de la laïcité, alors que la ministre en charge de la Citoyenneté Marlène Schiappa a donné le coup d’envoi des “États généraux de la laïcité” le jour même. Selon la candidate socialiste aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, cette notion est “instrumentalisée par l’extrême droite, par la droite, puis aujourd’hui, par ce gouvernement” uniquement “pour exclure une religion, et en l’occurrence, l’islam”.

A 8h38 aujourd’hui, sur @franceinter, une ancienne Ministre de l’Education Nationale a dit « pallier à ». 😳🔫

😅😅 Rare que je sois d’accord avec vous @Enthoven_R . Mais là j’avoue volontiers avoir été prise d’un grand malaise intérieur lorsque ma langue a ainsi fourché. Mille excuses à toutes les oreilles qui ont dû saigner !!!! https://t.co/Ko6rN2bkhx

Encore un snob de la langue française ce Mister @Enthoven_R #mansplaining. Il y a faute et faute !
D’ailleurs, tant qu’on y est, on écrit plutôt “ancienne ministre de l’Éducation nationale” non ⁉️. Pffff 🙄. Qu’il aille revoir sa grammaire de l’écriture aussi lui…

Arf, vous savez @najatvb , celui qui vous reprend de volée est philosophe et dit chaque jour sur Twitter des énormités plus grosses que lui . Donc pas bien grave tout ça 😉

On ne vous en veut pas, car ce « à » superflu finira par entrer dans la langue vivante. Et la raison est simple : c’est ça « à » qui donne son dynamisme à « l’action contre ». En outre, vous n’appartenez pas (encore) à l’Académie Française, vestale de la langue figée

Source: Lire L’Article Complet