Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati : mais au fait pourquoi elles se détestent ?

Ce samedi 14 mai, Nathalie Kosciusko-Morizet fête son 49ème anniversaire. Depuis de nombreuses années, l’ancienne ministre, aujourd’hui pressentie pour succéder à Jean Castex au poste de Premier ministre, entretient des rapports compliqués avec Rachida Dati.

Pressentie au poste de Premier ministre du prochain gouvernement d’Emmanuel Macron, Nathalie Kosciusko-Morizet célèbre ce samedi 14 mai son anniversaire. A tout juste 49 ans, la femme politique avait disparue depuis quelques années de la sphère politique française, notamment suite à son départ pour les États-Unis en 2017. Dix ans plus tôt, elle s’était illustrée sous la présidence de Nicolas Sarkozy en devenant tout d’abord secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement numérique. Au sein du même gouvernement, dont François Fillon était le Premier ministre, se trouvait également Rachida Dati. Et si, à cette époque, les deux femmes entretenaient des relations plutôt amicales, les temps semblent avoir radicalement changé…

D’après les informations du Point, l’ancienne garde des Sceaux sous la présidence de Nicolas Sarkozy avait même dit à propos de Nathalie Kosciusko-Morizet : « J’adore cette fille. » Une opinion qui s’est dégradée avec le temps à cause, notamment, des différences de popularité entre les deux femmes politiques : en 2009, Rachida Dati est plus ou moins écartée de la place Beauvau et est envoyée au Parlement européen à Strasbourg comme députée européenne. Au contraire, celle qui deviendra peut-être la prochaine locataire de Matignon gravit de son côté les échelons en étant promue au poste de ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement en 2010. Pis encore, NKM est nommée en 2012 porte-parole pour la course à la présidentielle de l’époux de Carla Bruni. Un poste précédemment occupé par la mère de la petite Zohra, elle-même, comme le rappelle L’Express. La rivalité est lancée.

⋙ PHOTOS – Audrey Azoulay, Nathalie Kosciusko-Morizet… Qui sont les favoris pour être Premier ministre ?

Les élections municipales de 2014, la tension est à son comble

En 2014, Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati espéraient chacune de leur côté porter les couleurs de l’UMP au cours des élections municipales à Paris. L’ancienne ministre de la Justice a tenté de fustiger sa concurrente en accusant sontourisme électoral”, d’après L’Express. Une technique qui ne l’aura pas aidé puisqu’elle est très vite distancée dans les sondages et doit laisser la place à NKM. Cette dernière est par la suite battue par l’actuelle maire de Paris, Anne Hidalgo.

Depuis, la réconciliation est impossible. « Elle a essayé de me reparler, aurait confié l’ennemie de Valérie Pécresse dans le livre écrit par les journalistes du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Histoire secrète de la droite française (éditions Fayard). Mais ça a été : ‘Tu peux crever, je ne te parle pas.’ L’armoire pour moi a plus d’intérêt qu’elle. »

Article écrit en collaboration avec 6Médias

Crédits photos : Dominique Jacovides / Sebastien Valiela / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet