Nouvelle vie de Mako du Japon : au fait, les dettes de son mari ont-elles été réglées?

Alors qu’ils se sont envolés outre-Atlantique après s’être dit oui pour la vie début novembre, l’ex-princesse Mako et son époux Kei Komuro ont vu le scandale financier les entourant s’amenuir. La dette de la famille du roturier serait désormais réglée comme l’a rapporté le « Royal Central ».

C’est la fin d’un pénible scandale. Le compagnon de l’ancienne princesse Mako d’Akishino a mis un terme au différend financier opposant l’ancien époux de sa mère et sa mère. Cette dernière aurait emprunté environ 4 millions de yens, soit l’équivalent de 30 844 euros à son ancien mari, mettant en parallèle à mal la réputation de Kei Komuro déjà fragilisée aux yeux de la royauté japonaise par son statut de roturier. Mais nos confrères britanniques du Royal Central ont affirmé le 14 novembre que l’affaire serait désormais considérée comme close par les deux parties.

La somme au cœur de cette cohue médiatique aurait été regelée par Kei Komuro en personne. L’argent aurait en effet été emprunté pour financer les études de droit du compagnon de Mako du Japon parti se former dans la Big Apple. Selon les informations du Royal Central, Kei Komuro et l’ancien fiancé de sa génitrice auraient été reçus ensemble dans le bureau d’un avocat pour effectuer le paiement réclamé en bonne et due forme.

Repartir sur de nouvelles bases

Ce règlement de comptes a dû grandement soulager la petite-fille de l’empereur Akihitho. Ayant déjà dû renoncer à son titre pour pouvoir s’unir officiellement à l’homme de sa vie, ce scandale financier avait ajouté une dose d’angoisse supplémentaire à l’ancien membre royal. À la suite de ces évènements, Mako du Japon avait en effet été diagnostiquée en état de stress post-traumatique.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Zuma Press/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet