Olivier Véran « n’est pas dans l’affect » : sa compagne Coralie Dubost se confie

Dans le numéro du Point à paraître ce jeudi 5 novembre, la députée Coralie Dubost a fait quelques confidences sur son compagnon Olivier Véran, décrivant un ministre de la Santé qui ne se laisse pas distraire par ses émotions.

L’instauration d’un second confinement ce vendredi 30 octobre par Emmanuel Macron a fait se rebeller une partie des Français, entre colère, lassitude et incompréhension des mesures prises par le gouvernement. La décision de fermer les commerces a fait particulièrement polémique, tout comme celle de ne pas laisser les librairies ouvertes. Certains craignant que ces piliers de l’économie ne finissent par baisser définitivement le rideau. Mais face aux critiques, il y en a un qui ne fléchit pas dans sa volonté de faire barrière à l’épidémie de coronavirus qui continue de flamber en France. Et tant pis si cela déplaît.

Dans un article du Point, issu du numéro à paraître ce jeudi 5 novembre, la députée Coralie Dubost explique qu’au moment de décider des détails du reconfinement, son compagnon Olivier Véran “n’a pas quitté ses chiffres et ses analyses”. Pour le ministre de la Santé, seule compte cette montée fulgurante des contaminations et des décès liés au Covid-19 : “Il a une capacité impressionnante à s’extraire des coups de poing de l’extérieur. L’émotion empêche de penser… Comme le président, il n’est pas dans l’affect.” Une qualité qui laisse la compagne du ministre admirative.

Un ministre qui reste droit dans ses bottes

Dès cet été, alors que la seconde vague du coronavirus commençait à se profiler, Olivier Véran était partisan d’une ligne dure pour lutter contre la pandémie. Une politique de la prudence qui lui a dans un premier temps valu les remontrances d’Emmanuel Macron. Mais, les chiffres ne mentant pas, le président a finalement cédé à son ministre de la Santé et opéré un véritable tour de vis. Olivier Véran est aujourd’hui le visage des mesures restrictives imposées par le gouvernement pour enrayer l’épidémie de Covid-19. Ce qui lui vaut d’être régulièrement pris à parti.

Après la fermeture des bars et restaurants, le ministre de la Santé a notamment été vivement critiqué par le chef Michel Sarran. A l’Assemblée Nationale, il est régulièrement visé par les députés de l’opposition. Mais Olivier Véran balaie les critiques d’un revers de main. “Je fais partie du clan des robustes. La vidéo de Bigard, c’est le genre de chose qui me passe typiquement au-dessus de la tête” répondait-il par exemple début octobre après une vidéo critique de l’humoriste Jean-Marie Bigard. Comme le confie sa compagne Coralie Dubost dans Le Point, Olivier Véran ne se laissera pas distraire par ses émotions.

Crédits photos : SIPA

Source: Lire L’Article Complet