Omar Sy papa fier de sa fille Sabah : "Oui, elle chante bien !"

Discret sur sa vie privée, Omar Sy a pourtant évoqué son rôle de papa dans l’émission 50 min inside le samedi 9 janvier 2020 sur TF1 et a exprimé sa fierté de voir sa fille Sabah faire le buzz sur Instagram.

  • Omar Sy

Omar Sy est un homme heureux. Dans le travail bien sûr, mais aussi dans sa vie privée. Marié à Hélène depuis bientôt quatorze ans, l’acteur de Lupin est aussi le papa de trois filles et deux garçons. Et comme le dit si bien l’adage, pour vivre heureux, vivons cachés. Une devise que la star de 42 ans a décidé de suivre tant il est discret sur sa vie privée. Pourtant, à de rares occasions, il accepte de lever le voile sur cette partie de sa vie. Comme par exemple au mois de février 2020 sur le plateau de l’émission Quotidien où, venu présenter le film Le prince oublié, il déclarait : Il n’y a pas vraiment de règles, il n’y a pas de père idéal. Il y a juste des pères (…) Un ado perturbe une maison, ses parents, la fratrie. Ce moment est compliqué pour toute la famille. Tout le monde paie un peu”. Une sortie rare qu’Omar ne s’autorise que rarement. Mais une fois n’est pas coutume, il a, encore une fois, évoqué son rôle de papa dans l’émission 50 min inside le samedi 9 janvier 2020 sur TF1.

Omar Sy pas vraiment content que ses enfants s’affichent sur les réseaux sociaux

À l’occasion de la promotion du film Soul (disponible sur Disney+) et de la série Lupin (visible sur Netflix), l’acteur d’Intouchables a commenté les images de sa fille Sabah qui, en novembre 2020, avait étonné la Toile en postant sur Instragram une vidéo dans laquelle elle chantait une chanson issue de la comédie musicale Grease. Ému face aux images, Omar Sy a déclaré : “Oui elle chante bien ! Bah oui je suis fier, comme tous les pères”. Mais fidèle à son sens de l’humour bien singulier, il a rajouté, de son rire si reconnaissable : “Le truc, c’est que je serais fier même si elle chantait mal. C’est ma fille, donc voilà c’est comme ça”. Il a aussi donné son avis sur le fait que sa fille de dix-sept ans s’expose sur les réseaux sociaux. Il se désole de ne plus vraiment avoir d’influence sur ses décisions : “Maintenant ils sont grands, donc on ne peut plus leur dire de se mettre en privé, s’ils décident de se mettre en public…” Un mal pour un bien puisque, à lire les commentaires reçus par la jeune femme, c’est sûr et certain : elle aussi va avoir un nombre impressionnant d’admirateurs !

Source: Lire L’Article Complet