"On sait où elle va à l'école…" : Jean-Baptiste Marteau, joker de Thomas Sotto dans "Télématin", dévoile les menaces qui pèsent sur sa fille !

Dans le podcast "Au comptoir de l’info", diffusé sur France Info, Jean-Baptiste Marteau est revenu sur les nombreuses insultes homophobes et menaces dont lui et sa famille sont les victimes.

Jean-Baptiste Marteau est l’un des visages bien connus de l’information sur France Télévisions. Le Parisien est depuis plusieurs années le joker de luxe de Thomas Sotto dans « Télématin » et des éditions de 13 heures et 20 heures sur France 2. Ouvertement homosexuel, le journaliste est malheureusement la cible de menaces homophobes dont le contenu peut paraître inquiétant. Invité dans le podcast « Au comptoir de l’info » sur France Info, il s’est ouvert sur ce quotidien pas toujours évident à gérer.

« C’est souvent des menaces sur les réseaux sociaux principalement. Quand c’est juste des petites menaces en l’air on a tendance à laisser passer parce que malheureusement les menaces en France, encore en 2022, parce qu’on est homosexuel ou parce qu’on a une différence qui dérange, bon bah voilà on est un peu habitué, on s’est blindé« , explique le journaliste. « Mais il y en a certains où j’ai décidé de ne pas laisser passer et aussi d’en parler« , ajoute-t-il. Avant de préciser : « Ce sont soit des insultes, soit parfois ce sont des menaces beaucoup plus caractérisées et c’est celles-là que je ne laisse pas passer et où je vais porter plainte. On te dit qu’on va s’en prendre physiquement à toi ou à ta famille. Comme des menaces écrites par courrier que j’ai pu recevoir à France Télévisions qui menaçaient ma fille jusqu’à dire ‘On sait où elle va à l’école’, des choses extrêmement graves et pénalement répréhensibles. Bon bah là j’ai décidé de ne pas laisser passer et en plus de le faire entouré du service juridique de France Télévisions.« 

« J’ai la chance d’être épanoui professionnellement et personnellement, mais je constate tous les jours que ce n’est pas le cas pour tout le monde. En France en 2022, il y a encore des jeunes qui se font mettre à la porte car leur famille n’accepte pas leur homosexualité. Alors si à mon petit niveau, je peux faire changer, ne serait-ce qu’un peu, les mentalités, je fonce. C’est mon devoir« , expliquait-il récemment à nos confrères de Télé-Loisirs.

T.C

A voir aussi : Jean-Baptiste Marteau en grande difficulté depuis le départ de Laurence Boccolini 

Source: Lire L’Article Complet