Pamela Anderson sa proposition indécente à Donald Trump, juste avant la fin de son mandat…

Ce 15 janvier, Pamela Anderson a de nouveau demandé à Donald Trump de gracier son ami Julian Assange, avant de quitter la Maison Blanche.

Il reste quelques jours seulement à Donald Trump pour exercer ses pouvoirs de président des États-Unis. Et Pamela Anderson espère qu’il les utilisera pour faire gracier son ami, Julian Assange … Le fondateur de Wikileaks est actuellement incarcéré à Londres, qui refuse de l’extrader vers les États-Unis, où il encourt une peine de prison de cent soixante-quinze ans, pour s’être procuré et avoir publié en 2010 des documents gouvernementaux américains secrets, ainsi que pour piratage informatique.

Et si Donald Trump graciait Julian Assange ?

Après un premier appel, partagé en décembre dernier, où elle a posé en bikini sur les réseaux sociaux, l’actrice de Alerte à Malibu, a déclaré ce 15 janvier à Fox News que ce serait “une décision audacieuse de la part du président Trump” d’accorder une grâce à Julian Assange. Dans sa demande, l’ex petite amie d’Adil Rami a assuré : “C’est une question urgente pour de nombreuses personnes dans le monde qui se soucient de la liberté d’expression”.

Pour elle, “malgré toutes les choses négatives” qui figurent au bilan de Donald Trump, il “a changé la donne et brisé le moule” dit-elle. Cette décision serait “une lumière brillante sur ce que devrait être la liberté qui encouragerait toute une génération d’activistes à continuer à faire un travail important et à ne pas être réduits au silence” espère Pamela Anderson.

Les chances sont maigres

Et pour le moment, elle ne part pas gagnante… Pamela Anderson connaît pourtant bien le président, pour avoir accepté de faire de la figuration à son anniversaire, en 2005. Moyennant 500 dollars, la blonde a e effet assisté à ses 59 ans au Taj Mahal à Atlantic City.

En novembre 2018, elle avait confié à propos de lui, dans 60 Minutes Australia : “J’ai été payée pour y être. Il était avec sa femme, je ne sais pas laquelle, mais il n’y avait rien de spécial. C’était juste pour une apparition”. Elle avait alors qualifié Donald Trump de “pervers narcissique qui ne se soucie que d’argent et de gloire”. Aïe.

⁦⁩ ⁦@POTUS⁩ please #pardonjulianassange pic.twitter.com/WZN63ClyqU

>> A voir aussi : Pamela Anderson de nouveau en couple, qui est son compagnon ?

F.A

Source: Lire L’Article Complet