Pass sanitaire : l'indignation d'un rescapé du Vel d'Hiv face à l'étoile jaune reprise par les antivax

Le 18 juillet 2021, à l’occasion de la Journée nationale en mémoire des victimes de crimes racistes et antisémites de l’État Français, Joseph Szwarc, rescapé du Vel d’Hiv, a fait part de son indignation face aux étoiles jaunes brandies lors de manifestations anti-vaccins.

Restez informée

Une comparaison “odieuse”. Samedi 17 juillet 2021, environ 114.000 Français sont descendus dans la rue pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une “dictature sanitaire”. En effet, plusieurs manifestations ont éclaté un peu partout dans l’hexagone afin de protester contre l’extension du pass sanitaire aux lieux culturels, bars, restaurants, centres commerciaux etc. Parmi les contestataires en colère, certains portaient la tristement célèbre étoile jaune, utilisée pendant la seconde guerre mondiale pour distinguer les Juifs, accrochée à leur t-shirt avec écrit : “Non vacciné”. Pour Joseph Szwarc, rescapé de la rafle du Vel d’Hiv, cette comparaison est tout simplement “odieuse”.

“Je l’ai portée, l’étoile, moi ! Je sais ce que c’est”

Dimanche 18 juillet 2021, l’homme âgé de 94 ans s’est exprimé au Square des Martyrs juifs, situé dans le 15e arrondissement de la capitale, afin de rendre hommage aux 13.000 juifs arrêtés et détenus dans le Vélodrome d’Hiver à Paris les 16 et 17 juillet 1942, avant d’être envoyés vers des camps d’extermination. Un discours bouleversant durant lequel Joseph Szwarc a épinglé certains manifestants antivax : “Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j’ai été touché. Je l’ai portée, l’étoile, moi ! Je sais ce que c’est. Je l’ai encore dans ma chair“, a-t-il exprimé, tenant une copie de cette étoile jaune détournée dans la main. “Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cela m’a ému, les larmes me sont venues”, a-t-il appuyé.

La voix tremblante mais soutenu par un tonnerre d’applaudissements, Joseph Szwarc a également appelé l’ensemble des Français à “se lever et ne pas laisser passer cette vague outrancière, antisémite et raciste, qui rôde dans les coins”. “Je crois que c’est un devoir primordial”, a-t-il déclaré. En France, lors d’un rassemblement anti-vaccins organisé le 22 mai 2021, l’humoriste Jean-Marie Bigard avait été l’un des premiers à oser la comparaison à l’étoile jaune : “Il faut absolument mettre un signe distinctif comme on a fait avec les Juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Pourquoi on nous la met pas ? C’est pas plus pratique ?, avait-il déclaré à RT France. Des propos condamnés par Eric Dupond-Moretti deux jours plus tard dans Quotidien : “Comment on peut comparer la situation avec la collaboration ? Comment on peut porter l’étoile jaune ? Comment on peut dire ces insanités ? Excusez-moi mais c’est atterrant”.

Ce dimanche , lors de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites, un rescapé du Vel d’Hiv’ a témoigné son «indignation» face à la comparaison «odieuse» du vaccin contre le Covid-19 à l’étoile jaune.

En savoir plus➡ https://t.co/LfEfAk2HSI pic.twitter.com/KPEixB8YUh

À la manif anti #PassSanitaire de cet après-midi, je crois que même RT a eu un petit malaise. Écoutez jusqu’au bout. Si vous avez le courage. pic.twitter.com/rLEm35RuYl

Source: Lire L’Article Complet