Patrick Balkany : cette décision qui pourrait remettre en question sa sortie de prison

Alors que la demande de remise en liberté de Patrick Balkany a été acceptée par les juges ce lundi 28 octobre, Isabelle Balkany a poussé un coup de gueule sur son compte Facebook. Non Stop People vous en dit plus.

Ce lundi 28 octobre, Isabelle Balkany a tenu à réagir sur son compte Facebook. Toujours incarcéré depuis six semaines à la prison de la Santé, son mari Patrick Balkany a obtenu une réponse à une de ses deux demandes de remise en liberté. Alors qu’il est accusé de fraude fiscale et de blanchiment d’argent aggravé, le maire de Levallois-Perret a tout fait pour maximiser ses chances de sortir de prison. Il a ainsi mis en avant son “âge”, son “état de santé” et ses fragilités cardiaques qui l’ont “épuisé”. Opéré d’une “tumeur dans le dos”, Patrick Balkany a pu se voir accepter une de ses deux demandes de remise en liberté par les juges. Afin de rétablir la vérité et expliquer que son époux était loin de pouvoir sortir si facilement de prison, Isabelle Balkany a apporté des informations complémentaires sur le réseau social.

Dans un post Facebook dans lequel elle reprend un article signé BFMTV et dans lequel nos confrères reviennent sur cette dernière décision de justice, l’actuelle maire de Levallois-Perret par intérim affirme : “Les juges ont assorti cette décision d’une caution de 500 000 euros que nous ne sommes, hélas, pas en mesure d’honorer… Nos avoirs sont sous séquestre”. En énumérant les bouleversements que son couple a vécu d’un point de vue financier, mais pas seulement, Isabelle Balkany poursuit : “Vente de la maison de Saint-Martin, 1,8 million d’euros, ma caution honorée par notre fils, de 1 million d’euros, saisies sur nos indemnités… Par ailleurs, interdiction pour Patrick, hors visites médicales, de se rendre dans les Yvelines, la Seine-Saint-Denis, l’Essonne (qu’il fréquentait assidûment ???)… et les Hauts-de-Seine !!!!!!”.

En commentaires, les internautes n’ont pas manqué de la soutenir. “Comment comprendre une décision aussi stupide ! Je pense bien à vous, je vous embrasse”, “Je suis furieux de cette décision. Depuis quand la liberté se paye à ce prix ?”, “Scandaleux, du jamais vu !”, “C’est vouloir rendre Patrick Balkany impuissant. Je vous supplie de trouver une solution. Je ne suis certainement pas le seul à être écœuré”, “C’est du délire, comment peut-on vous aider ? Je vous embrasse tous les deux”, “C’est un assassinat psychologique”, peut-on notamment lire sous la publication d’Isabelle Balkany.

Source: Lire L’Article Complet