Patrick Balkany incarcéré : pourquoi il va rester en prison

Sous les barreaux depuis le mois de février dernier, Patrick Balkany aurait dû bénéficier d’une libération conditionnelle ce lundi 30 mai. Malheureusement pour l’ancien maire de Levallois-Perret, le parquet d’Evry a fait appel de cette décision, comme l’a rapporté Le Parisien.

Patrick Balkany n’en a pas terminé avec la prison. Incarcéré entre les murs de Fleury-Mérogis depuis le 9 février dernier, l’époux d’Isabelle Balkany aurait dû bénéficier d’une libération conditionnelle ce lundi 30 mai. Mais l’ancien maire de Levallois-Perret, qui a déjà connu bien des épreuves ces derniers mois, a fait face à un nouveau coup dur. Le parquet d’Evry a fait appel de la décision du tribunal d’application des peines, contraignant l’homme politique à rester en prison, comme l’a indiqué Le Parisien. « L’appel du parquet est suspensif jusqu’à ce que la chambre de l’application des peines de la cour d’appel de Paris statue, dans le délai maximum de deux mois« , a souligné la procureure d’Evry, Caroline Nisand, dans un communiqué.

Pour rappel, Patrick Balkany a été écroué pour fraude fiscale, « après la révocation de son aménagement de sa peine sous bracelet électronique. » Mais selon les juges de l’application des peines, l’ex-édile de Levallois-Perret avait purgé la moitié de sa peine et avait « manifestement pris conscience de ses manquements lors de la précédente mesure d’aménagement de peine, manquements sanctionnés par une nouvelle incarcération difficilement supportée« , ont-ils estimé, selon des propos rapportés par Le Parisien. Depuis le mois de février et son arrivée en prison, l’époux d’Isabelle Balkany a dû verser 1.300 euros chaque mois « aux fins de régler les sommes dues à l’administration fiscale au titre des infractions commises« , ont également rappelé les magistrats.

>> PHOTOS – Isabelle et Patrick Balkany : qui sont leurs enfants Alexandre et Vanessa ?

Isabelle Balkany toujours hospitalisée

Le tribunal a également listé d’autres arguments : l’âge de Patrick Balkany (73 ans, ndlr), ses perspectives de réinsertion, son hébergement, son état de santé, mais également celui de sa femme. Selon nos confrères, Isabelle Balkany, qui a récemment fait une tentative de suicide, est « toujours hospitalisée. » Pour résumer, les magistrats ont estimé qu’il n’y avait « pas de risque grave de renouvellement de l’infraction« , ni de risque de « trouble grave à l’ordre public en raison de sa libération. » De leur côté, Robin Binsard et Romain Dieudonné, les deux avocats qui assurent la défense de Patrick Balkany, ont dénoncé l’appel du parquet qui, selon eux, « relève de l’acharnement judiciaire pur et simple contre M. Patrick Balkany mais aussi contre toute forme de logique, de raison et de droit. » Et d’ajouter : « Rien ne justifie le maintien en détention d’un homme âgé de 73 ans qui a déjà purgé les 2 tiers de sa peine. »

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet