Paul balance sur Jean-Luc Reichmann : ses confidences cash et inattendues sur l'animateur des 12 Coups de midi

Quelques mois après son élimination des 12 Coups de midi, Paul El Kharrat sort un livre autobiographique intitulé Ma 153ème victoire. L’occasion pour lui de faire quelques révélations inattendues sur Jean-Luc Reichmann, l’animateur du jeu.

Jean-Luc Reichmann

Paul – Les 12 coups de midi

L’émission Les 12 coups de midi a changé la vie de Paul El Kharrat. Non pas parce qu’elle lui a permis d’empocher 691 522 euros après 152 victoires, mais surtout car elle lui a apporté beaucoup de confiance en lui. Atteint de la maladie d’Asperger, une forme d’autisme, le candidat de 20 ans s’est longtemps renfermé sur lui-même. Se mettre en scène chaque midi sur TF1 a donc été un véritable défi, mais aussi une certaine délivrance. ” Quand on voit le parcours, le travail qu’il a fait sur lui-même, sa spontanéité, sa culture, je ne peux être que fier de lui“, avait confié Jean-Luc Reichmann dans les colonnes de Femme Actuelle. Il faut dire que l’animateur de 59 ans a toujours eu un regard bienveillant envers le Grenoblois, qu’il a naturellement pris son sous aile. “Vous savez, je me bats pour l’acceptation des différences avec la tâche que j’ai sur le nez. J’étais différent quand j’étais petit par rapport à tous mes camarades de classe”, s’était-il justifié auprès de nos confrères. Mais si le compagnon de Nathalie s’est toujours montré très élogieux envers le fils d’Ali et Sophie, la réciproque n’est pas tout à fait vraie.

Paul El Kharrat dévoile l’envers du décor des 12 Coups de midi

Plutôt discret sur le devant de la scène médiatique, Paul El Kharrat écume les titres de presse depuis quelques semaines. En effet le 2 septembre dernier sortait son livre Ma 153ème victoire, dans lequel il revient non seulement sur son combat contre le syndrome d’Asperger, mais également sur son parcours dans Les 12 coups de midi. L’occasion pour lui de faire de surprenantes confidences concernant Jean-Luc Reichmann, qu’il a manifestement décidé de ne pas épargner. En effet dans son ouvrage, dont Télé-Loisirs dévoile les bonnes feuilles, l’étudiant en histoire révèle que l’animateur se comportait comme un “chef” sur le plateau de l’émission. “Je ne fais pas de censure, si quelque chose me dérange, je ne vais pas dire que les bons côtés d’une personne !”, répond-il à ceux qui seraient étonnés par ses déclarations. D’ailleurs, il assure que Jean-Luc Reichmann, qui a lu son livre, ne s’est pas fâché.

Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Sur sa lancée, Paul El Kharrat a ensuite expliqué que les équipes des 12 Coups de midi s’adressaient parfois à lui comme à “une personne sacrée“. “Bien sûr, parfois cela m’agaçait. Cela pouvait venir de l’attitude des autres personnes présentes sur le plateau qui peuvent m’agacer. Certains voulaient que Jean-Luc soit le mieux possible quitte à tomber dans le ridicule, c’est ça qui m’a saoulé”, reconnaît-il auprès de nos confères. Ses lecteurs ne pourront définitivement pas lui reprocher d’avoir joué les langues de bois !

Source: Lire L’Article Complet