Paul (les 12 Coups de midi) révèle avoir pensé au suicide : sa confession poignante

Dans ma 153e Victoire, Paul évoque son évolution au sein des 12 Coups de midi. Le protégé de Jean-Luc Reichmann révèle aussi avoir pensé au suicide. Il s’est expliqué dans les colonnes d’Ici Paris.

Paul – Les 12 coups de midi

Il est le chouchou de Jean-Luc Reichmann et des fans des 12 Coups de midi. Celui qui a été affectueusement surnommé « WikiPaul » par le présentateur du jeu de TF1 a sorti son autobiographie le 2 septembre, aux éditions HarperCollins. Dans Ma 153e victoire, le célèbre Maître de midi évoque son évolution au sein des 12 Coups de midi, sa vie amoureuse, ce qu’il a fait de ses 691 522 euros de gains et de cadeaux et surtout son syndrome d’Asperger, qui fait partie intégrante de sa personnalité. “Il est ma force et mon handicap, cet autisme. En parlant de cette mémoire, elle me fait beaucoup souffrir. Il y a des choses que j’aimerais oublier mais qui malheureusement restent gravées dans ma mémoire”, a-t-il confié au micro de RTL le 3 septembre.

« Je me dis parfois que le sens de ma vie m’échappe »

Mais justement, quelles sont ces choses que Paul aimerait oublier ? Dans son autobiographie, le protégé de Jean-Luc Reichmann évoque ses idées les plus noires. « Parfois je flirte avec l’idée de suicide. Je suis d’une violence extrême avec les autres et moi-même », livre le jeune homme. Un témoignage poignant, que Paul a expliqué auprès de Ici Paris ce vendredi 4 septembre. « Comme je n’arrive pas toujours à suivre un chemin linéaire dans mon existence, je me dis parfois que le sens de ma vie m’échappe. Quand je suis dans une phase de crise de violence, de paranoïa, de dépression ou que je ne parviens plus à faire cohabiter Dr Jekyll et Mister Hyde », a confié Paul. Heureusement, le garçon tente toujours de trouver une raison de se battre. « Au fil de mes lectures, je rencontre des personnages illustres décédés qui me donnent envie de poursuivre cette existence qui vaut la peine d’être vécue. Il faut continuer à se battre même quand le train a déraillé », explique-t-il au média. Un témoignage qui risque de remuer Jean-Luc Reichmann, qui l’a pris sous son aile.

Source: Lire L’Article Complet