PHOTO – Julie Gayet : Philae, le chien de François Hollande, la suit partout !

Sous le charme de Philae depuis leur première rencontre, Julie Gayet ne quitte plus le labrador de François Hollande. Ce jeudi 18 novembre, les deux acolytes se sont rendus à Montauban puis Cahors, prenant soin d’immortaliser l’instant sur instagram…

Entre eux, c’est l’amour fou. Si Julie Gayet file toujours le parfait amour avec François Hollande, un autre membre de leur galaxie ne la quitte plus d’une semelle. L’heureux élu n’est autre que Philae, le labrador noir de l’ancien président de la République depuis 2014. Offerte lors de son mandat par la Fédération des anciens combattants français de Montréal, l’animal « mène une belle vie de chien« , comme l’écrivait l’actrice de 49 ans sur son compte Instagram.

Inséparables, l’actrice et son compagnon à quatre pattes parcourent la France ensemble, comme le révélaient nos confrères Pure People en octobre dernier. Ce jeudi 18 novembre 2021, la productrice de passage à Montauban puis Cahors a immortalisé de précieuses stories en compagnie de son labrador, sur son compte Instagram. Chanceuse, la chienne de 7 ans avait notamment accompagné sa maîtresse au cœur d’un luxueux hôtel Grenoblois.

Philae, l’enfant de substitution

En couple depuis huit ans, Julie Gayet et François Hollande sont sur un nuage. À défaut d’être parents, les tourtereaux s’occupent de leur labrador Philae comme de leur propre enfant en commun. Tous deux gaga, l’ancien président de la République et l’actrice ne s’en séparent plus. Ci-contre, la productrice de 49 ans se rendait à l’avant-première du film « Le gendre de ma vie », avec son acolyte à quatre pattes : « Philae, vous savez, ça a été une sorte de Première dame. C‘est un peu l’enfant de son couple avec Julie Gayet. Elle l’emmène sur les tournages et lui la promène en face de ses bureaux aux Tuileries », confiait le vétérinaire François Lubrina, dans les colonnes de Gala. Une véritable vedette !

Crédits photos : PATRICK BERNARD / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet