PHOTO Zinédine Zidane : ce très rare cliché où il pose avec son père

C’est un cliché extrêmement rare qu’a posté Enzo Zidane sur Instagram. Le jeune homme y pose avec son père, Zinédine, mais aussi son grand-père. Une réunion au sommet qui n’a pas manqué de déclencher de nombreuses réactions sur le réseau social.

Trois générations de Zidane. Et pour les fans de football, ce n’est pas rien. L’emblématique numéro 10 des Bleus de 1998 aura propulsé la France sur les plus hauts sommets. Deux décennies après les sacres en Coupe du monde et à l’Euro de l’équipe de France, personne n’a oublié le talent de dribbleur de Zizou. Elevé au rang de légende vivante, il a depuis passé le flambeau à ses fils, Enzo, Luca, Théo et Elyaz. Ils se destinent tous à une carrière dans le monde du ballon rond et sont eux aussi très suivis sur les réseaux sociaux. Ces derniers temps, le plus en forme sur Instagram est Enzo Zidane. L’aîné de la fratrie a annoncé le week-end dernier ses fiançailles avec sa magnifique petite amie, Karen Goncalves. Mercredi 26 août, le fils de Véronique Zidane a publié un cliché qui a fait réagir à nouveau. Et pour cause, le jeune homme de 25 ans pose avec son célèbre père mais pas seulement. C’est aussi le père de Zizou qui se montre aux côtés de son fils et de son petit-fils. Une apparition extrêmement rare de celui qui est au centre d’une des plus étonnantes anecdotes de la Coupe du monde 1998.

Le seul qui n’a pas regardé la finale entre la France et le Brésil

En effet, le 12 juillet 1998, Smaïl Zidane n’avait pas regardé la finale entre la France et le Brésil, où Zizou a marqué par deux fois. Le grand-père qu’il était était trop occupé à veiller sur son petit-fils Luca, âgé de deux mois. Dans son livre, il racontait ce soir si particulier et comment il avait préféré éloigner le bébé de Véronique et Zinédine Zidane de « l’ambiance survoltée » qui régnait dans la maison : « Je suis sorti dans le jardin avec Luca dans les bras. Il fait très doux en ce début d’été, et je m’assieds sur une chaise pour mieux bercer mon petit-fils qui dort comme un ange. […] Ce soir, je dois être le seul du quartier à ne pas regarder le match ! » Tenu au courant du déroulé du match par l’un de ses fils et les cris qui émanent du quartier, Smaïl Zidane était resté en admiration devant le petit Luca : « Je ne peux détacher mon regard des yeux clos, du souffle si léger de Luca. Et mes lèvres lui murmurent malgré moi : Ah, ton père, ton père… Je me sens si bien, à cet instant, si rempli de gratitude pour tout ce bonheur que Dieu nous donne, que je Le remercie et Lui demande de protéger ce petit être qui s’éveille à la vie ». Un grand-père déjà très prévenant et qui l’est toujours aujourd’hui.

View this post on Instagram

A post shared by Enzo Zidane (@enzo) on Aug 26, 2020 at 4:05am PDT

Source: Lire L’Article Complet