PHOTOS – Eric Zemmour, Sandrine Rousseau… Les 20 personnalités politiques les plus influentes sur les réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux sont aujourd’hui indispensables aux personnalités politiques, toutes ne sont pas autant « likées ». La preuve avec ce classement publié par Capital, qui montre les bonnes performances de certains (Eric Zemmour, Sandrine Rousseau…) mais aussi les difficultés de grands noms (Anne Hidalgo, Arnaud Montebourg…).

Comment convaincre sans eux en 2022 ? Loin du temps où une campagne se résumait à des meetings et à des mains serrées sur les marchés, Twitter, YouTube ou TikTok sont plus que jamais devenus des terrains stratégiques pour les personnalités politiques. À quelques mois de la présidentielle, Capital.fr publie donc un classement distinguant ces bons et les mauvais élèves sur la scène 2.0. Avec, dans la première catégorie, la présence remarquée d’Eric Zemmour.

Deuxième derrière Emmanuel Macron dans le classement, établi par l’entreprise spécialisée Favikon sur des critères comme le nombre d’abonnés ou d’interactions, le polémiste n’était pourtant que 58e en août. Mais entre-temps, il s’est lancé sur YouTube – plus de 210.000 followers – et a intensifié sa présence sur TikTok. « Son contenu engage énormément, c’est-à-dire qu’il génère beaucoup d’intérêt, précise Jérémy Boissinot, fondateur de Favikon. C’est souvent le propre des propos clivants. » C’est aussi le cas de Sandrine Rousseau : la finaliste de la primaire écolo passe de la 42e à la 6e place, avec une note de 78/100. Chez les plus clivants, on retrouve aussi Jean-Luc Mélenchon (3e), Florian Philippot (5e) ou Marine Le Pen (8e).

Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg en difficulté

Mais d’autres ont moins de réussite, à l’image d’Anne Hidalgo. Malgré sa 9e place et les critiques qu’elle cristallise parfois à Paris, ses contenus génèrent « très peu de réactions« . Même chose pour Arnaud Montebourg (25e), dont l’annonce de candidature à la présidentielle 2022 n’a provoqué que 3000 réactions sur Twitter. « Ce qui est vraiment très faible« , assure Jérémy Boissinot. Un manque d’intérêt qui fait écho à leurs résultats décevants dans les sondages. À droite, Xavier Bertrand s’améliore grâce ses vidéos, souvent détournées sur Twitter, mais il n’est que 20e soit trois places derrière sa rivale Valérie Pécresse. Auront-ils plus de succès dans les urnes que sur les réseaux ?

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet