Présidentielle 2022 : quel est le patrimoine de Nicolas Dupont-Aignan ?

Nicolas Dupont-Aignan est candidat à l’élection présidentielle de 2022. Mais, à l’aube du suffrage qui choisira le nouveau pensionnaire de l’Elysée, quel patrimoine possède le président de Debout la France (DLF). Détails.

  • Nicolas Dupont Aignan

En 2012, il briguait déjà les plus hautes responsabilités de l’État. En 2017, Nicolas Dupont-Aignan réunissait 643.907 voix au premier tour, soit 1,79% des suffrages exprimés et ne passait pas le premier tour. En 2022, le président de Debout la France retente sa chance. Son programme tourne autour de trois axes : « rétablir l’ordre, relocaliser des productions et reconstruire nos services publics« , comme il l’a confié à France Info en octobre 2021. Hélas, la troisième campagne de l’homme politique s’annonce plus rude que prévu. En décembre 2021, il lançait un appel sur France Inter. Sa crainte : ne pas réunir les 500 signatures nécessaires afin de retrouver son nom dans les urnes. En 2017, lors de sa deuxième campagne présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan avait dû dévoiler la teneur de ses ressources. Ainsi, les déclarations de patrimoine révélées mercredi 22 mars 2017 par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique faisaient de lui le candidat le plus riche du cru 2017 de l’élection présidentielle.

Pas de voitures mais une statue

À l’époque, c’est son patrimoine immobilier qui fait de lui un homme riche. Le foncier représente un pactole de 2,3 millions d’euros. Dans le détail, Nicolas Dupont-Aignan est propriétaire de six appartements et d’une maison. Tous les appartements sont situés à Paris, dont le plus important est d’une valeur d’1,3 million d’euros pour 105 m2. La maison située hors Paris intra-muros, en Essonne, en banlieue parisienne, pour une valeur estimée de 255.000 euros.

À l’époque, Nicolas Dupont-Aignan venait de souscrire à un emprunt de plus de 250.000 euros auprès du Crédit Coopératif. Le but : financer sa campagne électorale et son parti politique. En plus de ce premier prêt, l’homme politique doit 130.000 aux banques pour différents prêts (études de ses enfants, consommation et paiement du toit de sa maison). Contrairement à Jean Lassalle qui possède deux véhicules, Nicolas Dupont-Aignan n’en a aucun.

Seule fantaisie de l’homme politique, une statue du sculpteur français Denis Monfleur acquise pour 12.000 euros, qui en vaudrait aujourd’hui 25.000 euros.

Source: Lire L’Article Complet